Le fait divers du jour : Il tue l'amant de sa fiancée après un statut sur Facebook

Le fait divers du jour : Il tue l'amant de sa fiancée après un statut sur Facebook

COUP DE FOLIE – Un Britannique a été condamné à la prison à perpétuité pour meurtre. Il a tué l'amant de sa compagne après avoir découvert leur liaison sur le célèbre réseau social.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Un meurtre pour un adultère. Un homme a tué l'amant de sa petite-amie quelques heures après avoir découvert sur Facebook un statut qui laissait entendre qu'elle venait de le tromper, relate le quotidien britannique The Daily Mirror . Robert Lyn a alors acheté un couteau et a attaqué Daniel Campbell à son domicile d'Huddersfield, ville du nord de l'Angleterre. Alors que l'homme était endormi, l'agresseur l'a poignardé à mort une vingtaine de reprises, dont sept fois au cou et 13 dans le ventre.

A l'origine, c'est la petite-amie de la victime, Victoria Sugden, qui a révélé sur le célèbre réseau social que son compagnon avait couché la nuit précédant le meurtre avec la fiancée de Robert Lyn, Stephanie Slade. En juillet dernier, elle a publié ce commentaire : "Je suis très en colère. Je n'arrive pas à dormir, elle et Dan ont couché ensemble chez lui la nuit dernière. Je les ai entendus en parler alors que le téléphone de Steph m'a accidentellement appelée. Tellement désolée Rob."

"Les effets néfastes" de Facebook

Un voisin a décrit l'agresseur comme "possédé" alors qu'il donnait des coups de pieds dans la porte de l'appartement. Il hurlait : "Je sais que tu es là. Laisse moi te montrer à quoi ressemble un vrai homme." Au moment du meurtre, la petite-amie de l'assassin se trouvait toujours chez son amant et a juste eu le temps de se réfugier dans la salle de bains. Alors qu'il quittait les lieux du crime, le meurtrier lui a lancé : "Et maintenant, combien tu aimes ton petit-copain ?" Arrêté par un gardien de la paix peu après le crime, il lui a demandé : "Est-il mort ? Que feriez-vous si vous appreniez que votre copine vous trompe ?"

Lors du procès, le juge a lu une lettre dans laquelle le coupable exprimait de sincères remords et suggérait que cette histoire mettait en lumière "les effets néfastes" de Facebook. Aucune circonstance atténuante n'a pourtant été retenue, Robert Lyn, âgé de 45 ans, a été condamné à la prison à perpétuité.

LIRE AUSSI >> Tous les faits divers du jour

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinats"

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.