Le fait divers du jour - Laissée pour morte, elle survit assez longtemps pour dénoncer son tueur

Le fait divers du jour - Laissée pour morte, elle survit assez longtemps pour dénoncer son tueur

ROUMANIE - Un homme marié a été arrêté et placé en détention après avoir violé et tué une jeune femme qu’il avait rencontré sur Facebook. Laissée pour morte, sa victime à quand même eu le temps de livrer un court témoignage à la police avant de mourir.

Triste en amour, elle cherchait simplement à être heureuse. Mais cet homme en a décidé autrement. Eliza Dragne, 30 ans,et Nicu Alin Cristea 29 ans, font connaissance sur Facebook, relate le Mirror . La Roumaine au passé amoureux douloureux discute avec cet homme pendant plusieurs jours. Finalement, ils décident de passer le cap du virtuel et se donnent rendez-vous pour aller boire un verre. Nicu lui propose de venir la chercher en voiture, ce qu’elle accepte.

Une fois à bord du véhicule, alors qu’Eliza pense aller en ville avec cet homme qui se présente comme un humanitaire au secours des enfants orphelins, elle se rend compte que Nicu l’emmène vers la campagne, plus précisément un champ. Arrivée sur place, elle se retrouve en réalité entre les mains d’un véritable monstre. L’homme se met à la battre violemment, avant de la violer et de l’étrangler. Pour être sûr qu’elle ne parlera pas, il lui poignarde le cou à plusieurs reprises avec un tournevis. Avant de s’en aller, il saisit le téléphone de sa victime et supprime toutes leurs conversations Facebook. Il abandonnera le corps sur place.

Il célébrait son 1er mois de mariage

Dans un état critique, Eliza n’est pas encore morte, contrairement à ce que pense son agresseur. Elle finit par ramper "des heures durant" selon la police, afin d’atteindre une route. Repérée par un véhicule en circulation qui prévient la police, elle est transportée à l’hôpital par hélicoptère. Les policiers tentent alors d’obtenir des informations sur son agression et elle va utiliser le peu de force qu'il lui reste pour donner des explications. Elle identifie son agresseur, donnant son nom et son compte Facebook, et donne les détails de sa soirée, juste avant de tomber dans le coma. La jeune femme décédera quelques heures plus tard, alors que la police se dirige au domicile de Nicu.

Arrivés sur place, les forces de l’ordre découvrent un homme en train de fêter son premier mois de mariage avec sa femme Elena et des amis. Niant toute implication dans ce meurtre, il finit par avouer quand la police lui explique qu’il avait laissé sa victime en vie et qu’elle avait parlé. Cet homme marié était en réalité un ouvrier, contrairement à ce qu’il avait raconté à sa victime. Emprisonné depuis un mois maintenant, les juges ont indiqué que l’enquête se poursuivait. 

D’autres femmes ont témoigné contre lui

La mère d’Eliza a déclaré aux médias locaux qu'elle avait été "dévastée par la perte de sa fille. Pourquoi a-t-il décidé de la tuer et de la détruire ? Il avait une maison et un mariage heureux alors pourquoi détruire la vie de ma fille et la priver de la chance d'avoir la même chose ?" Elle a indiqué avoir accepté de donner les organes d'Eliza, qui ont sauvé trois autres vies.

Suite à son interpellation, d'autres victimes présumées de l'homme se sont présentées. Une femme a affirmé qu'"il était venu chez elle avec des matériaux de construction, mais une fois qu’il s’est rendu compte qu'elle était seule, il l'a attaquée, la laissant avec de terribles blessures." Elle a affirmé que l'attaque était si violente qu'elle avait été terrifiée à l’idée qu'il pourrait la tuer si elle le dénonçait à la police. "Il m'a laissé avec une fracture du crâne et une main cassée et il y avait du sang partout. J’ai eu la chance de survivre. Mais je sais qu'il voulait me tuer."

VOIR AUSSI >> Notre rubrique faits divers du jour

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

En célébrant Youri Gagarine, Poutine dit vouloir que la Russie reste une grande puissance "nucléaire et spatiale"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

Lire et commenter