Le fait divers du jour : le soir de la nuit de noces, il bat sa femme car il n'arrive pas à lui ôter sa robe

Le fait divers du jour : le soir de la nuit de noces, il bat sa femme car il n'arrive pas à lui ôter sa robe

DirectLCI
ANGLETERRE - La nuit de noces s'est transformée en véritable cauchemar pour Amy Dawson : son mari l'a battue pour un motif complètement futile. Elle a demandé le divorce.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Cela devait être le plus beau jour de sa vie. Mais Amy Dawson a en réalité vécu un véritable cauchemar. Les faits remontent à l'été dernier : au mois d'août, la jeune Anglaise épouse son compagnon de longue date, Gavin Golightly, avec qui elle a un enfant. La journée se déroule à merveille : la réception est un succès et après une soirée bien arrosée, les jeunes mariés rentrent passer la nuit dans un charmant hôtel de campagne de West Rainton, un petit village situé au nord du pays.

Là, la jeune Amy demande de l'aide à son époux pour retirer son imposante robe de mariée. Mais Gavin ne parvient pas à défaire le vêtement. Il se met alors dans une rage folle et s'en prend violemment à sa jeune épouse, raconte le Mirror , qui relate l'affaire mardi. Il jette Amy au sol et se met à la rouer de coups.

"J'ai cru que j'allais mourir"

"Quand il s'est jeté sur moi, j'ai cru que j'allais mourir", raconte la jeune femme. J'étais terrifiée. Il avait l'air de vouloir me tuer". Sérieusement blessée au visage et à la poitrine, Amy, étudiante en comptabilité, parvient à s'échapper de la chambre et à demander de l'aide à un portier de l'hôtel, qui a aussitôt prévenu la police.

Gavin Golightly a quant à lui été rapidement interpellé. Face aux enquêteurs, il a argué n'avoir aucun souvenir et que quelqu'un avait dû verser dans son verre de la drogue à son insu au cours de la soirée.

A l'issue de son procès pour "agression", qui vient de se terminer outre-Manche, l'homme a été condamné à 24 mois de travaux d'intérêt général, Amy Dawson obtenant également une ordonnance restrictive à son encontre. La jeune femme a entre-temps entamé une procédure de divorce contre son agresseur, "qui ne représente plus rien" pour elle, selon ses propres mots.

A LIRE AUSSI
>> Le fait divers d'hier : elle découvre sur Facebook que son mari en a épousé une autre
>>
Retrouvez tous nos faits divers du jour

ENVIE D'ONDES POSITIVES  ?
>> La belle histoire d'hier
: pour la Saint-Valentin, il offre un cadeau à toutes les filles du lycée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter