Le fait divers du jour : mordu par un chien, il réclame tout l'argent de la Terre

International

ETATS-UNIS - Un homme affirmant avoir été mordu par un chien enragé a déposé une plainte on ne peut plus extraordinaire. Au total, il réclame... 2 sextillions (2 suivi de 36 zéros) de dollars d'indemnités !

Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

Cet homme semble un tantinet procédurier... Et a manifestement une vision très personnelle de la valeur des choses. Mordu par un chien dans un bus de la ville, Anton Purisima, un habitant de New York, a décidé de porter plainte. Et pas de n'importe quelle façon. Le mois dernier, il a amené à la justice un document de 22 pages. A l'intérieur, comme le raconte cette semaine The Independant , l'homme explique les faits et annonce qu'il réclame une "petite" compensation financière : quelque 2.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000 dollars. Autrement dit, deux milliards de milliards de milliards de milliards de dollars... Même si ça n'aide pas beaucoup à mieux se rendre compte de la somme.

Selon ses explications, Anton Purisima, 62 ans, aurait été mordu au majeur par un chien "atteint de la rage", alors qu'il se trouvait dans un bus public. Il prétend également qu'un "couple de Chinois" l'a pris en photo sans son autorisation alors qu'il était en train de se faire soigner à l'hôpital. Plus étonnant encore, il porte également plainte contre une chaîne de restauration de l'aéroport LaGuardia, où il affirme payer son café trop cher depuis des années.

Une somme largement supérieure aux richesses mondiales

Au total, il cible neuf collectivités, services et entreprises, comme la ville de New York, l'hôpital universitaire du New Jersey, la chaîne Au Bon Pain ou le magasin discount Kmart. Les motifs de plainte sont nombreux : violations de droits civils, injures, discrimination raciale, harcèlement, fraude, tentative de meurtre et escroquerie.

Pour appuyer sa plainte, le New-Yorkais a glissé une photo de son doigt blessé, ajoutant que sa douleur physique et morale "ne pourrait être compensée par de l'argent". Apparemment, deux sextillions de dollars seraient tout de même un bon début. Anton Purisima devrait toutefois se préparer à être un peu déçu : la somme qu'il réclame est largement supérieure à l'ensemble des richesses produites dans l'histoire de l'humanité, estimée par le site What If à 2.400.000 milliards de dollars. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter