Le fait divers du jour : poignardée 65 fois pour un selfie nue sur Facebook

Le fait divers du jour : poignardée 65 fois pour un selfie nue sur Facebook

DirectLCI
MEXIQUE - Enervée par la publication de photos d'elle nue sur Facebook, une adolescente a poignardé 65 fois sa copine qui les avaient postées. La jeune fille de 16 ans a été arrêtée pendant l'enterrement.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Les querelles d'adolescentes se finissent parfois dans un bain de sang. Très énervée contre sa meilleure amie pour la publication de ies dans le plus simple appareil sur Facebook, Erandy a tué sa copine Anel de 65 coups de couteau, à Guamuchil dans le nord du Mexique. Les faits, révélés mardi par le Daily News , remontent au 19 mars. 

Ce soir-là, les deux jeunes filles ont prévu de se voir pour régler leurs comptes. Selon le site américain, la jeune Anel, attristée de voir son amie en colère après la publication des photos compromettantes, aurait invité Erandy à passer la nuit chez elle. Les deux étudiantes de 16 ans ne s'adressent en effet plus la parole depuis ces fuites dont Erandy accuse l'autre adolescente. Des médias mexicains , eux, font état d'une visite surprise d'Erandy au domicile de son ex-meilleure amie, avec un terrible dessein en tête. Quoi qu'il en soit, l'issue de la rencontre sera sanglante.

La meurtrière présente aux funérailles

C'est chez Anel, qui revenait de son cours de zumba, que drame se noue. Demandant à aller aux toilettes, Erandy se rend en fait à la cuisine afin de trouver... un couteau. Qu'elle utilise pour poignarder rageusement sa meilleure amie, pas moins de  65 fois. Après avoir essayé en vain de nettoyer les taches de sang sur ses vêtements, elle fuit la scène du crime, laissant le corps sans vie de celle qui l'appelait sa "sœur" et disait l'"aimer immensément" sur son profil Facebook .

Sans scrupules, Erandy n'hésite pas ensuite à se rendre aux funérailles de sa victime, où des centaines de membres de la famille, proches, amis et camarades de classe sont présents. Là, au cours de la cérémonie, la police qui l'a confondue vient l'arrêter, en présence de sa mère. La jeune fille a été placée dans un centre de détention pour mineurs. Elle risque sept ans prison.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter