Le fait divers du jour : pour des mini-pizzas, il menace son colocataire avec un sabre

Le fait divers du jour : pour des mini-pizzas, il menace son colocataire avec un sabre
International

ETATS-UNIS - Un homme de 21 ans a été interpellé, dimanche 24 juillet, pour avoir menacé son ancien colocataire avec un sabre. La raison ? Ce dernier aurait voulu prendre des pizzas surgelées avant de quitter la collocation.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Tout a dérapé pour des pizzas. Dimanche 24 juillet à Norwalk, dans l’Etat américain de l’Ohio, les policiers sont appelés par un jeune de 20 ans qui assure avoir été menacé par son ancien colocataire. Le rapport de police indique que ce soir-là, Trystan Mesenburg se rend dans son ancien logement pour récupérer ses affaires, accompagné de sa petite amie. "On ramassait mes affaires et au moment où j’ai attrapé mon paquet de mini-pizzas, Travis Vartorella a surgi de nulle part avec un sabre", relate la presse locale.

Son arme à la main, l’homme de 21 ans hurle : "Laisse mes p**** de pizzas tranquilles", rapporte la police locale. Effrayé le couple préfère s’enfuir, sans oublier de composer le 911. Interpellé, Travis Vartorella a été placé en garde à vue et sa chambre fouillée. Dans son placard, les policiers ont trouvé quatre armes blanches dont un long sabre de samouraï, une machette et l’épée utilisée pour repousser Trystan Mesenburg.

Fiché comme délinquant sexuel

L’agresseur est poursuivi pour menaces aggravées, un délit aux Etats-Unis. Après avoir été transféré à la prison du comté de Huron, il a peu après été libéré sous caution. Le couple a de son côté demandé une ordonnance de protection temporaire contre lui. Ce n’est pas la première fois que Travis Vartorella fait face à la police. En effet, comme le note la presse locale, ce dernier est fiché comme délinquant sexuel à la suite d'une condamnation datant de 2015.

Il avait transmis des contenus obscènes à une fille de 13 ans rencontrée sur Internet, ce qui lui avait valu 4 ans de mise à l'épreuve avec un risque de deux ans de prison ferme s’il violait les termes de son contrôle judiciaire.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Il s'introduit dans une maison et observe ses habitants pendant leur sommeil

ENVIE D'ONDES POSITIVES >>  Un enfant atteint de mucoviscidose réalise son rêve en devenant éboueur d'un jour
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la barre des 20.000 hospitalisations franchie, plus de 3000 patients en réanimation

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent