Le fait divers du jour : pour punir son élève de maternelle, elle menace de lui couper le pénis

Le fait divers du jour : pour punir son élève de maternelle, elle menace de lui couper le pénis

DirectLCI
BELGIQUE - Une institutrice de maternelle comparaissait jeudi devant le tribunal de Liège pour attentat à la pudeur. Elle aurait menacé un de ses élèves de lui couper le sexe et de le jeter dans les toilettes.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Certains instituteurs emploient parfois des méthodes peu orthodoxes pour calmer leurs élèves dissipés. Une enseignante de maternelle de la ville francophone de Seraing , à l'est de la Belgique, a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir menacé l'un des enfants de sa classe de lui couper le pénis. Le petit garçon âgé de 5 ans, traumatisé, s'était ensuite confié à la médiatrice de son école, rapporte le journal belge La Meuse .

Pas assez de preuves selon le parquet

La scène se serait déroulée dans les toilettes de l'école, aux dires du jeune garçon. L'institutrice aurait alors fait semblant de lui sectionner le sexe et de le jeter dans les toilettes. Un traitement choquant qui a conduit à une enquête et des poursuites contre l'enseignante pour "attentat à la pudeur" et "coups portés" lors de fessées.

De son côté, l'accusée reconnaît être très stricte mais nie avoir un jour usé de punitions physiques. Elle se dit victime d'une campagne calomnieuse de la part des parents d'élèves. Le parquet semble abonder dans son sens. Estimant les preuves insuffisantes pour condamner l'institutrice, il a proposé jeudi l’acquittement. Le jugement sera rendu le 27 mars.


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter