Le fait divers du jour : poursuivis par la police, ils se prennent en selfie avant d'être arrêtés

International

SINGING IN THE RAIN - Deux cambrioleurs qui étaient poursuivis jeudi 7 avril par la police ont été accueillis en héros dans leur quartier de Los Angeles (Californie). Avant leur arrestation, un attroupement s'est formé autour d'eux. Les riverains sont venus serrer les mains et féliciter les deux aventuriers du jour, prenant même des selfies avec eux.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Ils ont voulu immortaliser leur aventure. Deux cambrioleurs, poursuivis jeudi 7 avril par la police pendant une heure et demie dans les rues de Los Angeles, ont fini leur folle course en prenant des ies, saluant les voisins et serrant les mains des riverains en attendant que les forces de l'ordre ne les arrêtent… dix minutes plus tard.

Il danse, à cheval sur la portière

Tout a commencé en début d'après-midi, relate Fox News . Les télévisions américaines, comme à leur habitude, retransmettent en direct les images d'une improbable course-poursuite sous la pluie dans les rues d'Hollywood, en Californie. Deux jeunes hommes, âgés d'une vingtaine d'années, aux commandes d'un cabriolet décapotable, slaloment entre les voitures. Ils sont suspectés d'avoir commis quelques minutes plus tôt un cambriolage.

Visiblement peu alarmés par la situation, les deux individus se prennent au jeu de la situation. Le passager est assis à califourchon sur la portière droite, il invective les autres automobilistes, et, par moment, danse. En cow-boys de la route, ils font signe aux motards de se pousser, zigzaguent, roulent sur la bande d'arrêt d’urgence. Puis, cela semble incroyable compte-tenu du contexte, prennent le temps de faire des dérapages contrôlés et des rodéos au milieu de la circulation. 

On se sert la main et on prend des ies

Quelques minutes plus tard, ils percutent un bus. Mais cela n'a pas de quoi les arrêter : le passager, visiblement mécontent de ce ralentissement, s'adresse au véhicule, jette un objet dans sa direction, et les voilà repartis dans leur curieux périple.

La voiture est finalement arrêtée au milieu d'une rue, qui s'avérera être dans leur quartier. Le conducteur en sort et s'assoit tranquillement sur le capot. L'autre s’installe confortablement sur la têtière du siège passager, les bras croisés sur la poitrine. Et les voilà qui se prennent en photos. Peu à peu, les riverains s'approchent des deux individus et un attroupement se forme autour d'eux. On vient les saluer, leur serrer la main, les féliciter. On fait des ies, se tape dans les mains, se prend dans les bras. Visiblement considérés en héros, les deux Robin des bois ne boudent pas leur plaisir.

"C'était complètement ridicule"

Près de dix longues minutes plus tard, la police parvient difficilement sur place, en raison des voitures arrêtées au milieu de la route et de l'attroupement. Les deux individus ne font alors preuve d'aucune résistance et se laissent gentiment menotter et arrêter.

"Dans toute ma carrière, cette course-poursuite figure dans le top dix des plus étranges, a déclaré au LA Times  un ancien conseiller municipal et vétéran des forces de police de la Cité des anges. Quand ils se tapaient dans les mains, à la fin, c'était complètement ridicule."

LE FAIT DIVERS D'HIER >>  Sa demande en mariage en haut d'une falaise tourne à la catastrophe

ENVIE D'ONDES POSITIVES >>  Il lave gratuitement 2.500 kilos de linge pour des sans-abris

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter