Le fait divers du jour : recherché par la police, il la nargue avec des photos espiègles sur Facebook

International
ANGLETERRE - La police britannique a lancé le 9 août un appel à témoins pour tenter de retrouver Harry Brackpool, un jeune de 24 ans soupçonné d'une agression et de menaces de mort. Le fugitif y a répondu en postant sur Facebook des photos de lui à la plage ou devant un véhicule des forces de l'ordre.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

La police du Surrey (Angleterre) était loin d'imaginer l'effet de son appel à témoins sur l'homme qu'elle recherche depuis près de 15 jours. Le 9 août, elle postait en effet sur sa page Facebook et sur son site Internet un signalement pour tenter de retrouver Harry Brackpool, jeune Anglais de 24 ans soupçonné notamment d'une agression et de menaces de mort dans la ville de Merstham. 

Une des premières personnes à répondre à cet appel a été... Harry Brackpool lui-même. Le jeune homme a en effet aussitôt commencé à donner de ses nouvelles aux forces de l'ordre. Mais pas en prenant son téléphone, ni en se rendant au commissariat...

Le fugitif a choisi de narguer la police en postant régulièrement de ses nouvelles sur son compte Facebook. Les clichés publiés n'ont pas été pris au hasard : on peut ainsi voir Harry Brackpool devant une voiture de police, autour d'une statuette représentant un policier, ou encore en train de bronzer à la plage...

Pas sûr que ce jeu inspiré du film "Catch me if you can" de Steven Spielberg plaise beaucoup à la police. Depuis deux jours d'ailleurs, Harry Brackpool n'a rien posté. On ignore s'il a ou non été arrêté. 

LE FAIT DIVERS D'HIER >>  elle avoue s'être inspirée de "50 Nuances de Grey" pour accuser son père de viols

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter