Le fait divers du jour : son chien lui tire dessus avec un fusil

Le fait divers du jour : son chien lui tire dessus avec un fusil

ETAT-UNIS - Un homme a été hospitalisé lundi, après avoir reçu une balle dans le bras provenant de son fusil. C’est son chien qui a déclenché l’arme, dont le cran de sécurité n’avait pas été activé.

La prochaine fois, il vérifiera son arme avant de la poser. Lundi, Richard L. Fipps, 46 ans, a été hospitalisé dans un hôpital du Wyoming (Etats-Unis) après avoir reçu une balle de fusil dans le bras gauche, relate le Huffington Post. Mal en point, il s’en sort simplement avec une blessure superficielle. L’homme a témoigné par téléphone à la radio Big Horn Mountain, à qui il a expliqué qu’il "était en train de retirer les chaînes à neige de son camion quand le coup de feu est parti."

Le cran de sécurité n’était pas mis

"Le fusil était chargé et posé sur la banquette de mon camion", a relaté Richard. Le chien a, semble-t-il, sauté sur l’arme ou fait tomber quelque chose dessus, ce qui l’a déclenché. "Le cran de sécurité n’était pas mis", a précisé le Shérif Steve Kozisek, avant d’ajouter : "l’accident aurait largement pu être évité si son arme n’avait pas été chargée."

"Porter un fusil chargé dans un camion n’est jamais une bonne idée, que la sécurité soit mise ou pas", a ajouté Steve Kozisek. Le shérif, qui a travaillé dans la police pendant 42 ans, a expliqué qu’il n’avait jamais vu une telle histoire, où un chien tire sur un homme. "Cependant, cela est déjà arrivé en Floride", a-t-il conclu sans donner plus de précision.

>> Retrouvez le fait divers d'hier : son mari la trompe avec sa jumelle, elle les plante tout nus sur un parking
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : 61 passagers venant d'Afrique du Sud testés positifs au Covid à leur arrivée à Amsterdam

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.