Le fait divers du jour : un rabbin sectionne le pénis d'un bébé lors d'une circoncision

Le fait divers du jour : un rabbin sectionne le pénis d'un bébé lors d'une circoncision

DirectLCI
ETATS-UNIS – Un garçon âgé de huit jours a eu le pénis gravement sectionné durant une cérémonie juive de circoncision à Pittsburgh, aux Etats-Unis. Le bébé a dû être opéré pendant près de huit heures. Ses parents du bébé poursuivent le rabbin, qu'ils accusent de "négligence" lors d'une "circoncision bâclée".

Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers le plus incroyable du jour...

Pour entrer dans la tradition religieuse, mieux vaut tomber entre de bonnes mains. Surtout quand elle implique un rituel aussi délicat que la circoncision. Un rabbin de Pittsburgh, aux Etats-Unis va ainsi devoir s'expliquer devant la justice après avoir raté son geste lors de la cérémonie juive du brit milah (ou bris), en avril 2013. Il a en effet sévèrement blessé un bébé de huit jours, dont le pénis a été sectionné, rapporte notamment CBS .

Le nourrisson a dû être transporté immédiatement aux urgences pédiatriques de Pittsburgh, où des spécialistes de la microchirurgie se sont affairés près de huit heures pour recoudre l'organe amputé. Le bébé a dû subir six transfusions sanguines et est resté hospitalisé pendant deux mois. Si l'opération semble avoir réussi, l'enfant pourrait toutefois garder des séquelles. "Quand vous rattachez un partie qui inclut des nerfs, ceux-ci peuvent ne pas guérir parfaitement", explique sur CBS Joe Losee, expert en chirurgie plastique cité.

1,3 million de dollars pour une circoncision ratée

Les parents de l'enfant poursuivent aujourd'hui le rabbin pour "négligence" affirmant que la circoncision a été bâclée. Mais s'il déplore un "tragique accident", le rabbin Mordechai Rosenberg dit être formé et habilité pour accomplir cette opération. Sur son site, il indique que les circoncisions médicales pratiquées par des médecins à l'hôpital ne sont "pas considérées comme valide au regard de la loi juive".

Le cas est "extrêmement grave et extrêmement rare", juge de son côté le procureur David Llewellyn. Tout en admettant que des incidents mineurs ne sont pas exceptionnels. "Un urologue pédiatrique passe probablement 20% de son temps à réparer des enfants qui ont été circoncis", estime-t-il, déplorant qu'il n'y ait pratiquement pas de réglementation dans ce domaine aux Etats-Unis. Selon l'American Academy of Pediatrics, 1 garçon circoncis sur 500 souffre de graves blessures.

En juin 2013, un médecin qui avait raté une circoncision sur un bébé a été condamné à verser plus de 1,3 million de dollars en dédommagement . De quoi inquiéter le rabbin Mordechai Rosenberg ? Apparemment pas puisque depuis l'incident, il continue à pratiquer des circoncisions lors des cérémonies religieuses.

Plus d'articles

Sur le même sujet