Le fait divers du jour : un suicide collectif organisé sur les réseaux sociaux

Le fait divers du jour : un suicide collectif organisé sur les réseaux sociaux

International
DirectLCI
ALLEMAGNE - Trois Allemandes se sont suicidées dans un lieu magnifique et reculé de l’ouest du pays après s’être rencontrées sur les réseaux sociaux.

Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour…

Elles s’étaient rencontrées sur les réseaux sociaux, et avaient toutes les trois un point en commun : elles voulaient en finir avec la vie. Originaires de différentes régions d’Allemagne, les trois femmes âgées de 49, 44 et 23 ans ont été retrouvées mortes, cette semaine, dans une cabane située dans un bois à une centaine de kilomètres au nord de Francfort, dans l’ouest du pays.

Intoxiquées au monoxyde de carbone

D’après les premiers éléments de l’enquête, elles se seraient enfermées dans la salle de bain puis intoxiquées au monoxyde de carbone, raconte le site du Daily Mirror . Le plus inquiétant est que ces trois femmes, qui ne se connaissaient pas, se sont en fait rencontrées sur les réseaux sociaux. C’est en échangeant sur ces sites qu’elles ont décidé puis organisé leur suicide collectif. La plus âgée des trois, originaire de la région, aurait réservé une chambre lundi, pour deux nuits, dans cet établissement situé en pleine nature.

Inquiet de ne pas avoir de nouvelles des trois femmes, le propriétaire a alors averti la police, qui n’a pu que constater les décès. Pourquoi se rendre jusque dans ce coin reculé de l’Allemagne de l’ouest pour en finir ? Volker Konig, le chef de la police locale, pense qu’elles ont très certainement cherché un lieu magnifique pour vivre leurs dernières heures. Certes, l'endroit est idyllique. Leur fin, un peu moins.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter