Le fait divers du jour : une femme prend mystérieusement feu dans un parc

Le fait divers du jour : une femme prend mystérieusement feu dans un parc

International
DirectLCI
ALLEMAGNE – Une femme dans un état critique en Allemagne après avoir mystérieusement pris feu dans un parc selon des témoins.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Une femme est entre la vie et la mort après avoir pris feu en Allemagne. Selon The Telegraph , qui cite les journaux allemands, une femme d'une quarantaine d'années était assise sur un banc dans un parc de Flensburg lundi lorsque des flammes sont apparues. Des passants auraient expliqué que la victime n'avait émis le moindre son lorsque les flammes l'ont dévorée. Un témoin a alors tenté d'éteindre le feu avec sa veste. Gravement brûlée, elle a été transportée dans un état critique à l'hôpital.

Les conditions de son embrasement sont pour l'heure inconnues. Selon les enquêteurs, cités dans The Local, aucune piste n'est privilégiée mais ils n'excluent pas la thèse du suicide. Le Daily mail évoque également la thèse, très controversée, de la "combustion humaine spontanée", lorsqu'une personne prend feu sans cause apparente. Ce phénomène, rare et seulement rapporté par quelques témoignages, a été notamment mis en avant lorsque certaines parties d'un cadavre sont retrouvées réduites en cendres alors que d'autres sont préservées.

La "théorie de la mèche"

Dans son ensemble ou presque, la communauté scientifique rejette le caractère "spontané" de la combustion, qui aurait besoin d'une source externe pour s'enflammer, comme d'une cigarette. Certains chercheurs préfèrent parler de la "théorie de la mèche". Les parties du corps les plus calcinées seraient celles qui renfermeraient d'abondantes quantités de graisse et les victimes seraient plus souvent des personnes âgées, malades, ou sous l'influence de l'alcool. 

Le journal Le Monde qui était revenu dans un article sur ce sujet explique que la combustion spontanée suppose en effet "l'existence d'une source de chaleur extérieure, même si cette dernière, dans le cas d'une cigarette ou d'un cigare, peut disparaître lors de la carbonisation du corps, ce qui ajoute un peu plus au mystère. C'est l'extinction de la combustion qui survient de manière spontanée, au moment où la graisse vient à manquer." Selon le Daily mail, 200 cas auraient été recensés à travers l'histoire.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Il vise le sanglier, il tue le chien

ENVIE D'ONDES POSITIVES ? >> Pour la fête des super-héros de son école, une fillette rescapée du cancer se déguise en elle-même

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter