Le fait divers du jour : une miss s'invente un cancer pour récolter de l'argent

International

ETATS-UNIS – La police de Pennsylvanie a mis mardi derrière les verrous une reine de beauté qui prétendait avoir un cancer depuis plusieurs années. Son but : bénéficier des levées de fonds organisées pour la soigner.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Sous les paillettes, l'imposture. L'Etat de Pennsylvanie, dans l'Est des Etats-Unis, a découvert ce mardi que sa reine de beauté, élue "miss Pennsylvanie" en 2015, pourrait avoir menti depuis plusieurs années. La jeune Brandi Lee Weaver-Gates, 23 ans, s'est en effet retrouvée derrière les verrous, soupçonnée par la police d'avoir extorqué des dizaines de milliers de dollars en organisant des levées de fonds pour soigner un cancer... qu'elle n'aurait jamais eu.

Depuis deux ans, personne ne se doutait de rien et c'est un courrier anonyme qui a révélé le pot aux roses, rapporte la chaîne locale WJAC TV. En mars 2013, la jeune femme, pas encore couronnée, annonce à son entourage qu'elle souffre d'une leucémie lymphocytaire chronique. Un terme technique qui ne laisse guère de place au doute : Brandi-Lee a besoin d'un traitement régulier à l'hôpital. Et se soigner, aux Etats-Unis, cela coûte cher.

14.000 dollars de dons

Alors, la malade imaginaire se met à organiser des levées de fonds afin de financer ses ponctuelles séances de chimiothérapie. La dernière en date, au mois d'avril, récolte la modique somme de 14.000 dollars (environ 12.500 euros). Car entretemps, grâce à son élection, la jeune femme a gagné en popularité.

Ce sont donc plusieurs centaines de donateurs qui ont ainsi été floués. Pire, sa propre famille, éplorée, ne se doutait pas une seule seconde de la mascarade. Ses proches l'accompagnaient lors de chaque virée à l'hôpital, où ils patientaient des heures dans la salle d'attente, pendant que Brandy-Lee suivait un soi-disant traitement. Destituée de son titre par le comité Butler's Beauties qui l'avait couronnée, l'ex-miss attend désormais de comparaître pour extorsion de fonds, la semaine prochaine.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Pour leur lune de miel, ils tentent de rejoindre Daech

ENVIE D'ONDES POSITIVES ? Retrouvez toutes nos belles histoires du jour

Lire et commenter