Le fait divers du jour : victime d'un viol collectif après un guet-apens sur Tinder

International

AUSTRALIE – Une Néo-Zélandaise a été droguée et violée par plusieurs hommes ce week-end à Sydney. Elle avait rencontré l'un de ses agresseurs sur le réseau social Tinder.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Attention aux mauvaises rencontres sur Tinder. La presse australienne rapporte qu'une Néo-Zélandaise, en voyage d'affaires à Sydney, est tombée dans un guet-apens après avoir pris un rendez-vous avec un homme sur l'application de rencontres géolocalisées.

De la drogue versée dans son verre

Samedi soir, cette femme de 28 ans avait d'abord rencontré son futur agresseur dans un restaurant de Kings Cross, un haut lieu de la vie nocturne situé au cœur de la capitale économique australienne. Tous deux se sont ensuite rendus dans un bar de la très fréquentée Martin Place. C'est là qu'ils ont été rejoints par des amis de l'homme rencontré sur Internet. C'est là que la jeune femme a commencé à ressentir des vertiges : de la drogue avait été versée dans son verre, selon ses déclarations faites à la police.

La victime s'est retrouvée le lendemain matin seule dans une maison inconnue, où elle affirme avoir été violée par plusieurs hommes durant la nuit. Après s'être ouverte à des collègues de sa terrible mésaventure, elle a prévenu la police, qui se dit convaincue de pouvoir retrouver les agresseurs.

En attendant, les forces de l'ordre australiennes multiplient les appels à la prudence face au risque de tomber sur des prédateurs sexuels via les réseaux sociaux. La jeune femme, hospitalisée lundi à Sydney, est quant à elle retournée depuis auprès de ses proches en Nouvelle-Zélande.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter