Le fils d'Oussama ben Laden promet de venger la mort du fondateur d'Al-Qaïda

Le fils d'Oussama ben Laden promet de venger la mort du fondateur d'Al-Qaïda
International

TERRORISME - Hamza ben Laden, le fils du fondateur d'Al-Qaïda tué il y a cinq ans par un raid des forces spéciales américaines au Pakistan, promet de venger la mort de son père dans un enregistrement diffusé sur internet. Le jeune homme est présenté comme "le lion" de l'organisation terroriste.

Il était, selon les services de renseignements américains, le fils favori d'Oussama Ben Laden, et il se dit déterminé à venger la mort de son père. Hamza ben Laden appelle également à poursuivre le combat contre les Etats-Unis de l'ancien fondateur et leader d'Al-Qaïda, tué en 2011 par un commando des forces spéciales américaines à Abbottabad, au Pakistan, rapporte le groupe SITE, le centre américain de surveillance de sites djihadistes.

"Nous allons continuer à vous frapper"

"Nous allons continuer à vous frapper et à vous viser dans votre pays et à l'étranger en représailles à votre oppression des peuples de Palestine, d'Afghanistan, de Syrie, d'Irak, du Yémen, de Somalie et des autres terres musulmanes qui n'y ont pas survécu", affirme-t-il dans un enregistrement sonore diffusé sur internet, selon l'agence  Reuters .

A LIRE AUSSI >> Mort de Ben Laden : une enquête controversée épingle la Maison Blanche

Il poursuit : "En ce qui concerne les représailles de la nation islamique pour le cheikh Oussama - qu'Allah ait pitié de lui - il ne s'agit pas d'une vengeance en son nom, mais au nom de tous ceux qui défendent l'islam."

Hamza ben Laden, "le lion d'Al-Qaïda"

Le jeune homme, âgé d'une vingtaine d'années, a grandi auprès de son père dans les montagnes afghanes. Il l'aurait suivi au Pakistan après les attentats du 11 septembre 2001 et l'intervention américaine en Afghanistan. Mais personne ne sait où il se trouve aujourd'hui. Oussama Ben Laden lui aurait confié les rênes de l'organisation terroriste d'après des documents découverts dans son complexe d'Abbottabad et Ayman al-Zawahiri, le nouveau chef de l'organisation, l'avait présenté comme "le lion d'Al-Qaïda" dans un enregistrement audio diffusé en août 2015.

Ce n'est pas la première fois que le jeune est ainsi mis en scène. Au mois de mai dernier, Hamza Ben Laden appelait dans un message également diffusé sur internet à "l'unification des rangs des moudjahidines" en Syrie. 

A LIRE AUSSI
>> Cinq choses à retenir des documents déclassifiés de Ben Laden
>> Mort de Ben Laden : la version de Seymour Hersh est-elle crédible ?
>>  Mort de Ben Laden : le calvaire du médecin qui a aidé la CIA à le localiser

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter