Le girafon Marius exécuté malgré la révolte des internautes

Le girafon Marius exécuté malgré la révolte des internautes

DirectLCI
DANEMARK – Pour éviter la consanguinité des girafes, le girafon Marius, âgé d'un an et demi et en parfaite santé, a été abattu dimanche matin au zoo de Copenhague. Jusqu'au bout, les internautes s'étaient mobilisés sur la Toile pour le sauver.

La révolte des Internautes n'aura pas suffi. Le girafon Marius a été abattu à 9h20 ce dimanche matin au zoo de Copenhague, au Danemark. Ce dernier, âgé d'un an et demi, était pourtant en parfaite santé. Une aberration qu'avaient pointé de nombreux internautes et militants pour la cause animale, au Danemark et ailleurs. Dimanche matin, plus de 5200 d'entre eux étaient inscrits à un groupe Facebook appelé "Sauvez Marius". Près de 3400 avaient signé une pétition en danois sur skrivunder.net , et plus de 26.000 une autre pétition, en anglais, sur thepetitionsite.com . En vain.

Le zoo avait longuement expliqué sur son site internet mercredi qu'il n'avait pas d'autre choix que de ne pas laisser le girafon devenir adulte. Dans le cadre de l'Association européenne des zoos et des aquariums ( EAZA ), il est en effet tenu d'éviter la consanguinité entre girafes. Or, la castration a été jugée plus cruelle et aurait "des effets indésirables". Et la réintroduction dans la nature est un processus qui a peu de chances de réussir et qui, dans le cas des girafes, n'est pas souhaité par les pays africains.

Des offres de "sauvetage" ignorées

Une autre solution aurait été de transférer le girafon dans un autre zoo. Mais Marius n'a pas pu trouver refuge dans l'un des autres établissements du réseau de l'EAZA, qui en compte 300, "pour des raisons génétiques", fait-on savoir.

Pourtant, le zoo de Frösö, à Östersund (Suède), qui n'est pas membre de l'EAZA, a révélé samedi au quotidien suédois Expressen avoir demandé sans succès à récupérer Marius. Samedi soir, le quotidien danois Ekstrabladet avait aussi rapporté les propos d'un imprésario danois installé à Los Angeles, Claus Hjelmbak, qui disait avoir trouvé un acheteur. Mais le zoo a fait savoir que sa politique était de ne pas vendre ses animaux.

Dépecé pour nourrir les fauves

Si les internautes sont montés au créneau, les deux principales associations de défense des animaux danoises, elles, sont restés muettes. A aucun moment, Dyrenes Beskyttelse ("protection des animaux") et Anima (pour le véganisme) n'ont fait mention du sort de Marius sur leurs site ou par communiqué.

Marius a été exécuté avec un pistolet d'abattage en début de matinée. Une autopsie ouverte au public a eu lieu dimanche matin. L'animal finira dépecé pour nourrir les fauves. "Cela s'est passé comme prévu", a indiqué le zoo. Triste fin pour le petit Marius.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter