Royaume-Uni : le gouvernement va accorder son "pardon" aux homosexuels condamnés

International

HOMOSEXUALITÉ - En Grande-Bretagne, des milliers d'hommes ont été condamnés jusqu'en 1967 pour atteinte aux bonnes mœurs parce qu'ils étaient homosexuels. Plus de cinquante ans après, le gouvernement britannique va adopter une loi leur accordant le pardon.

En Grande-Bretagne, il a fallu attendre 1967 pour que l'homosexualité ne ne soit plus considérée comme un crime. Avant cette date, des milliers d'hommes ont été condamnés pour leur orientation sexuelle.  Parmi eux, Alan Turing, le célèbre mathématicien , considéré comme le père de l'informatique. Pendant la Seconde guerre mondiale, il avait notamment aidé les forces alliées à déchiffrer les messages codés de la flotte allemande. Condamné en 1952, il se donnera la mort deux ans plus tard. En 2013, le gouvernement lui accorde officiellement  son "pardon" à titre posthume.

La famille d'Alan Turing a mené par la suite une campagne afin d'assurer le pardon aux 49.000 hommes accusés de cette même "atteinte aux bonnes moeurs". Un combat qui avait également été mené depuis des décennies par la communauté LGBT, comme le rappelle The Independent. Une lutte de longue haleine qui a finalement porté ses fruits. Le gouvernement prévoit donc d'ajouter un "amendement Turing" dans son projet de loi, s'excusant officiellement au nom du pays auprès de ces hommes condamnés. 

Lire aussi

    C'est une excellente nouvelle pour tous ceux qui ont mené le combat- Rachel Barnes

    La petite nièce d'Alan Turing Rachel Barnes, qui milite depuis des années pour cette reconnaissance, s'est réjouie de cette mesure auprès de The Independent : "De la même façon que le gouvernement s'est excusé auprès d'Alan Turing, il était absolument évident que cela devait être le cas pour tous ceux qui ont été condamnés comme lui. C'est une excellente nouvelle pour tout ceux qui ont mené le combat depuis des années pour l'obtention de cette loi". 

    L'amendement aujourd'hui soutenu par le gouvernement de Theresa May avait été proposé par le député libéral-démocrate John Sharkey. Ce dernier a salué "un jour mémorable pour des milliers de familles qui s'étaient battues depuis des décennies pour cette reconnaissance".  

    Avant la Grande-Bretagne, l'Allemagne avait également voulu réhabiliter les hommes accusés d'homosexualité après la Seconde guerre mondiale. Le gouvernement allemand a récemment annoncé vouloir débloquer une enveloppe de 30 millions d'euros pour indemniser les 50.000 victimes. 

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter