Le mariage homosexuel et l'avortement légalisés en Irlande du Nord après un imbroglio politique

International

LÉGISLATION - Le mariage homosexuel a été légalisé et l'avortement dépénalisé en Irlande du Nord, après que le parlement de Westminster a fait voter cette nouvelle législation à la place du gouvernement local, vacant depuis janvier 2017.

Lundi 21 octobre à minuit, le mariage homosexuel a été légalisé et l'avortement dépénalisé en Irlande du Nord. En réalité, ces changements de taille pour la société n'interviennent pas suite à une volonté de l'exécutif mais à un vote des députés britanniques, à Westminster, au mois de juillet. Ces derniers ont ainsi profité que l’exécutif nord-irlandais soit vacant depuis janvier 2017, et ce après un scandale politico-financier. La mesure est entrée en vigueur alors que la province n'a toujours pas formé de nouveau gouvernement avant la date butoir de cette nuit.

En signe d'opposition, des députés nord-irlandais sont revenus siéger lundi en début d'après-midi et débattre de la loi. Une mesure toutefois symbolique puisque aucun premier ministre ni vice-premier-ministre ne peuvent être élus sans le soutien de plusieurs partis. L'ancienne cheffe du gouvernement a exprimé sa déception. "C'est un jour très triste", a confié Arlene Foster à la presse. Face aux "anti", des "pro-choice" sont venus poser devant le Parlement devant de grandes lettres blanches formant le mot "dépénalisé". 

Voir aussi

Jusqu'ici, l'avortement était pénalement répréhensible en Irlande du Nord, sauf en cas de grossesse menaçant la santé de la mère. Au Royaume-Uni, l'avortement est dépénalisé depuis 1967. Le mariage homosexuel était lui totalement interdit dans la province britannique. Les premières unions devraient avoir lieu d'ici "la semaine de la Saint-Valentin 2020", au mois de février, d'après Julian Smith, secrétaire d'Etat chargé de l'Irlande du Nord.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter