Le ministre israélien de la Défense appelle les Juifs de France à quitter le pays qui n’est "pas leur terre"

Le ministre israélien de la Défense appelle les Juifs de France à quitter le pays qui n’est "pas leur terre"
International

POLÉMIQUE - Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a qualifié lundi 26 décembre la conférence internationale sur le Proche-Orient qui se tiendra le 15 janvier à Paris de "procès Dreyfus". En appelant aussi les juifs de France à quitter un pays, qui n'est "pas leur terre".

Nouveaux propos polémiques pour Avigdor Lieberman. Le ministre israélien de la défense et ultranationaliste, déjà connu pour ses prises de position anti-palestiniennes, a encore fait parler de lui lundi 26 décembre en marge d’une réunion des députés de son parti, Israël Beiteinou.

La France organisera la conférence internationale sur le Proche-Orient  le 15 janvier à Paris, avec quelque 70 pays mais sans les Israéliens ni les Palestiniens. Une façon de réitérer le soutien de la communauté internationale à une solution au conflit israélo-palestinien sur la base de deux Etats. Une réunion qui ne semble pas être du goût du ministre de la Défense israélien.

"Un nouveau procès Dreyfus"

"Il ne s'agit pas d'une conférence de paix mais d'un tribunal contre l'Etat d'Israël. C'est une version moderne du procès Dreyfus avec l'Etat d'Israël et le peuple juif sur le banc des accusés", a-t-il asséné. En France, l'affaire Dreyfus (du nom d'un capitaine de l'armée, juif, condamné au bagne pour espionnage en 1894 puis réhabilité en 1906) avait profondément divisé la société de l'époque et reste aujourd'hui un symbole de l'antisémitisme qui régnait en France au début du XXe siècle.

Dans la foulée de la conférence, Paris compte inviter le Premier ministre israélien et le président palestinien pour leur rendre compte des travaux mais Benjamin Netanyahu, très hostile à toute approche internationale du conflit israélo-palestinien, a déjà rejeté l'idée d'une rencontre avec Mahmoud Abbas à Paris. La France a voté ce vendredi en faveur d'une résolution de l'Onu demandant à Israël la fin de la colonisation des Territoires palestiniens occupés. L'ambassadrice de France avait été convoquée au ministère israélien des Affaires étrangères après ce vote, qu'elle n'a de toute façon pas l'intention de respecter.

En vidéo

Washington permet l'adoption d'une résolution pour l'arrêt de la colonisation israélienne

Lire aussi

"Vous devez quitter la France"

Avigdor Lieberman a par ailleurs appelé les juifs de France à s'installer en Israël, la "seule réponse à ce complot" que serait la conférence de Paris. Evoquant les attentats contre des cibles juives en France ces dernières années et la hausse des actes antisémites, le ministre s'est adressé ainsi adressé aux Français de confession juive.

"Si vous voulez rester juifs et que vos enfants et petits-enfants restent juifs, vous devez quitter la France et venir vous installer en Israël". "Ce n'est pas votre pays, ce n'est pas votre terre, quittez la France et venez en Israël", a-t-il martelé. Lui-même fervent partisan de la colonisation, vit dans une colonie de Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis 1967.

Abonné aux polémiques

Avigdor Lieberman n’en est pas à son coup d’essai. En 2003 déjà, il avait suggéré à propos de prisonniers palestiniens remis en liberté, qu’ils soient "transportés en autocar vers la mer Morte pour y être noyés".

Six ans plus tard, il fait une allusion peu dissimulée à la bombe atomique en vue de combattre le Hamas. "Nous devons combattre le Hamas, comme les Etats-Unis ont combattu les Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale". La même année où il appellera tout simplement à la création de deux Etats distincts : israélien et palestinien "ethniquement homogènes".

En 2010, il avait mis un terme à tout espoir de paix en déclarant qu’elle n’interviendrait pas "avant des décennies". Puis plus tard, en 2014, alors ministre des affaires étrangères, il qualifie le président palestinien Mahmoud Abbas de "terroriste diplomate".

Enfin, plus récemment, peu après sa désignation au poste de ministre de la Défense, Avigdor Lieberman propose tout simplement que les Israéliens d’origine arabe, dits "déloyaux", se fassent décapiter. "Ceux qui sont de notre côté méritent beaucoup, mais ceux qui sont contre nous méritent de se faire décapiter à la hache."

Autant de déclarations choc et anti-palestiniennes. Jusqu’à présent, Avigdor Lieberman ne s’était jamais adressé à la communauté juive de France. Près de 5000 juifs de France ont immigré en Israël en 2016, soit une baisse de plus de 30% par rapport à l'an dernier. En 2014 et 2015, les juifs de France avaient fourni les plus gros contingents de l'immigration juive vers Israël, avec respectivement 7200 et 7800 immigrants.

Lire aussi

En vidéo

Israël : le populiste Avigdor Lieberman nommé ministre de la Défense

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent