Le pape rencontre une opposante au mariage gay, le Vatican dans l'embarras

Le pape rencontre une opposante au mariage gay, le Vatican dans l'embarras

DirectLCI
HOMOSEXUALITÉ - La greffière américaine Kim Davis, qui avait refusé de délivrer des licences de mariage à un couple homo dans l'Etat du Kentucky s'était, elle, vantée de cette rencontre "secrète" avec François, qui l'aurait remerciée pour "son courage".

C'est une rencontre qui plonge le Vatican dans l'embarras alors que le pape François revient de sa tournée "pastorale" aux Etats-Unis. Le 24 septembre dernier, le souverain pontife a en effet échangé quelques mots avec Kim Davis, la pasionaria américaine qui a fait de la lutte contre le mariage homosexuel son combat numéro un depuis sa légalisation aux Etats-Unis, le 26 juin dernier. 

Enfin, "aurait échangé". Car, ce vendredi 2 octobre, le Vatican a démenti ce rendez-vous en tête-à-tête, dans un communiqué . Rendez-vous qui aurait plutôt été une rencontre avec une douzaine de personnes – dont Kim Davis – à l'ambassade du Vatican et que les personnes invitées avaient été choisies par la Nonciature, le bureau diplomatique du Vatican à Washington. "Le pape n'a pas discuté des détails de la situation de Kim Davis, indique ainsi le communiqué, et sa rencontre avec elle ne doit pas être vue comme une forme de soutien à sa position dans ses aspects complexes et particuliers". 

L'égérie de la lutte contre l'égalité des droits

Car l'objet de la rencontre est un sujet brûlant aux Etats-Unis. Opposée à l'ouverture du mariage des couples homosexuels, Kim Davis, une greffière du Kentucky s'est faite connaître cet été après avoir refusé de délivrer des licences de mariage à un couple homo du comté de Rowan. C'est à ce moment qu'elle devient  l'icône des anti-mariage pour tous les Américains , qui voient dans son refus au nom de "la liberté religieuse", un acte de résistance.

Certains candidats à la primaire républicaine pour la présidentielle de 2016 comme le pasteur Mike Huckabee, Ted Cruz ou Rick Santorum prennent sa défense, mais les progressistes comme le journaliste et militant Dan Savage dénoncent son "hypocrisie" – elle s'est remarié trois fois et n'est croyante que depuis quatre ans. Rappelée à l'ordre par la Cour suprême, cette nouvelle égérie conservatrice passe alors quelque jours en prison avant d'être libérée le 8 septembre dernier et de poursuivre sa croisade anti égalité des droits et de se vanter sur ABC de sa rencontre avec le pape François il y a quelques jours qui l'aurait remercié de "son courage".

Une entrevue "personnelle" avec un couple gay

Mais le pape a aussi eu une entrevue "personnelle" avec un couple d'amis gays, révèle par ailleurs  ce vendredi The New York Times . Contacté par le quotidien américain, Yayo Grassi, un ancien étudiant argentin du l'archevêque de Buenos Aires, en couple avec son partenaire depuis 19 ans, confirme avoir rencontré en privé François le 23 septembre – soit la veille de sa "rencontre" embarrassante avec Kim Davis – pour se saluer. "C'était juste une rencontre avec un de ses anciens étudiants et vieil ami à lui", poursuit Yayo Grassi qui a connu le pape dans les années 1960 dans la capitale argentine, avant de lui rendre visite en 2013 au siège du Vatican, à Rome.

"Si l’opposition du pape au mariage gay ne fait aucun doute, son choix de conforter une fonctionnaire controversée et désavouée même par une partie du camp conservateur, ne semble pas cadrer avec ses propos d’ouverture", analyse à ce propos la correspondante du Monde à Washington. La position du pape est en tout cas ambiguë, et de mauvais (ou de bon?) timing alors que doit s'ouvrir lundi 5 octobre à Rome le synode de la famille, sur fonds de tension, entre les tenants d'une Eglise inclusive et les tenants d'une liturgie traditionaliste.

À LIRE AUSSI
>> 
La cour Suprême des Etats-Unis légalise le mariage gay dans tout le pays
>> Le pape François, dieu de la com' ou vrai réformateur ? >> Vatican : le nouvel ambassadeur français recalé par le pape parce qu'il est gay ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter