Le Pentagone dépense 41,6 millions de dollars en Viagra pour ses militaires

Le Pentagone dépense 41,6 millions de dollars en Viagra pour ses militaires

DirectLCI
PILULE - Depuis 2011, les prescriptions contre les troubles de l’érection des militaires américains ont coûté plus de 290 millions de dollars au département américain de la Défense. Le Viagra représente à lui seul 41,6 millions de dollars.

Ce n’est pas une blague. Le Pentagone dépense des sommes astronomiques chaque année en médicaments contre… les troubles de l’érection. Selon un rapport du Military Times , le département américain de la Défense a dépensé plus de 82,24 millions de dollars dans des pilules, dont 41,6 millions uniquement en Viagra. Une somme nettement supérieure au précédent rapport publié par le Washington Free Beacon , qui faisait seulement état de 500.000 dollars.

Le journal explique que, depuis 2011, le coût total de ces prescriptions dépasse les 294 millions de dollars, soit presque l’équivalent du coût total de l’intervention française en Libye en 2011. Un rapport publié en septembre montre que le nombre d’hommes touchés par des problèmes érectiles, au sein des forces militaires actives, a plus que doublé entre 2004 et 2014.

12,6 hommes sur 1000 touchés en 2014

Le centre de surveillance de santé des forces armées estime que 5,8 hommes sur 1000 étaient concernés en 2004, contre 12,6 pour 1000 en 2014. Le rapport classe plus de la moitié de ces cas comme étant liés à des troubles psychologiques. De nombreux facteurs peuvent être responsables de troubles de l’érection, comme les troubles post-traumatiques, la dépression, l’anxiété, les médicaments utilisés pour traiter ces problèmes ou encore les blessures physiques.

Plusieurs mesures ont été engagées par le département de la Défense afin de faire baisser le coût de ses médications. Par exemple, il demande aux soldats retraités et à leurs familles d’obtenir leurs prescriptions par des filières moins chères, notamment en passant par la poste ou directement par des centres de traitements militaires.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter