Le petit Yulen coincé dans un puits en Espagne depuis cinq jours : avant lui, des miracles ont eu lieu, une tragédie aussi

International
DirectLCI
PRÉCÉDENTS - L'insoutenable opération de secours d'un petit garçon qui tient en haleine les Espagnols depuis dimanche, n'est pas sans rappeler des cas similaires, plus ou moins anciens, qui se sont eux aussi plus ou moins éternisés, avant de connaître un dénouement plus ou moins salvateur. Retour sur cinq sauvetages d'enfants bloqués sous terre.

Voilà cinq jours que les sauveteurs tentent par tous les moyens, de localiser Yulen, 2 ans, sous les yeux de millions d'Espagnols bouleversés par l'événement. Le garçonnet est tombé dimanche après-midi dans un puits très étroit et profond sur un terrain de Tolalan, près de Malaga, tandis que ses parents déjeunaient près de là. La cavité, non signalisée, avait été creusée à l'origine pour trouver de l'eau et abandonnée par la suite. 


L'opération désespérée des secours pour le retrouver n'est pas sans rappeler des précédents, plus ou moins anciens, qui se sont aussi parfois prolongés plusieurs jours durant, avant de connaître un dénouement souvent salvateur mais quelquefois tragique. Retour sur cinq sauvetages d'enfants restés bloqués sous terre.

Jessica McClure, 18 mois (1987)

Aux Etats-Unis, Jessica McClure est plus connue sous le nom de "baby Jessica". En octobre 1987,  alors qu’elle n’était âgée que de 18 mois, la petite fille avait chuté dans un puits en jouant avec d’autres enfants dans le jardin de sa tante, au Texas. Alertée par les cris, la mère avait découvert son bébé au fond de la cavité de sept mètres de profondeur et vingt centimètres de diamètre, le corps complètement désarticulé, une jambe par-dessus la tête. 


L’intervention des secours s’était rapidement avérée complexe du fait de l’étroitesse du puits, attirant l’attention des médias du monde entier. Des images avaient même été retransmises en direct à la télévision tandis qu’un micro, glissé au fond de la cavité, permettait d’entendre la respiration de la fillette ou encore de l’écouter chanter une chanson sur Winnie l'Ourson. Tentant le tout pour le tout, les secours avaient, déjà à l’époque, creusé un tunnel parallèle au puits pour atteindre l’enfant. Ces derniers étaient parvenus à la remonter, blessée mais vivante, après 58 heures de manœuvres acharnées.

Alfredo, 6 ans (1981, Italie)

Près de quarante ans plus tard, la tragédie de Vermicino reste un traumatisme pour beaucoup d’Italiens. Et pour cause. En juin 1981, la longue agonie d’Alfredo Rampi, dit Alfredino, 6 ans, ses pleurs et les nombreuses tentatives de sauvetage avaient été retransmises en direct à la télévision. Jusqu’au dénouement tragique. 


L’enfant était tombé par accident dans une profonde cavité d’un ancien puits artésien, non loin de Rome. Toujours vivant après sa chute, il était resté coincé à plusieurs dizaines de mètres de profondeur pendant trois jours sous le regard impuissant de sa mère. Plusieurs volontaires, dont un contorsionniste, étaient descendus, tête en bas, au risque d’y perdre la vie. Après ces tentatives restées vaines pour approcher l'enfant, les secours avaient opté pour le forage d’un second puits permettant de rejoindre Alfredo par une galerie latérale. Une ultime manœuvre qui n’aura pas eu le temps d’aboutir. Affaibli, le petit garçon avait succombé le 13 juin, sous les yeux de millions d'Italiens bouleversés.

2016, en Chine

En 2016, c’est un Chinois de 3 ans qui était tombé accidentellement dans un puits de 90 mètres de profondeur pour à peine 30 centimètres de diamètre dans la région de Weifang.  A l’issue d’une intervention exemplaire, et sans obstacle surtout, l’enfant avait pu être secouru, presque sain et sauf, quelques heures seulement après sa chute.


Dans ce cas précis, alors qu’il était impossible pour un adulte de descendre en rappel dans la cavité, un appareil équipé d'une caméra avait été utilisé pour le repérer puis de l’oxygène injecté pour lui permettre de respirer. Des cordes avaient ensuite permis de saisir le bras de l’enfant au lasso pour le hisser à l'extérieur. Trois ans plus tôt, un sauvetage similaire dans le pays, avait permis de remonter sain et sauf un petit garçon âgé de deux ans cette fois. 

2013, en Roumanie

Blessé dans sa chute, Gabriel, n’avait lui aussi que trois ans quand il est resté bloqué dans un puits de quinze mètres de profondeur à Segarcea en Roumanie. Immergé dans de l’eau froide, chaque minute comptait mais la cavité était trop étroite pour qu’un adulte, en l’occurrence un pompier y pénètre. C’est finalement un adolescent de 14 ans, qui est descendu à son secours, au moyen de cordes. 

2014, en Australie

En 2014, la ville australienne de Sydney a elle aussi été le théâtre d’un miracle. Mais dans ce cas, l’enfant secouru ne s’était pas retrouvé accidentellement au fond d’un puits. Dans ce cas également, l’hypothermie n’était pas le risque majeur mais bien la déshydratation. Car c’est en plein mois de novembre, alors que les températures extérieures atteignaient 40 degrés, qu’un nourrisson de quelques jours seulement avait été retrouvé dans un puits de drainage des eaux. 


Émanant de près de trois mètres de profondeur et couverts par un couvercle en béton, ce sont ses cris qui avaient alerté des passants. Le nouveau-né, dont le cordon ombilical était clampé venait de passer cinq jours sous terre. Mais il n’aurait pas survécu plus longtemps d’après les forces de l’ordre qui avaient fait savoir qu’il souffrait déjà de malnutrition.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter