Il voulait prouver que la Terre est plate : "Mad Mike" Hughes meurt dans le crash de sa fusée artisanale

Mike Hughes s'est tué samedi 22 février lors du crash de sa fusée à vapeur près de Barstow, en Californie.
International

ACCIDENT - Michael Hughes, alias "Mad Mike", s'était donné pour objectif de prouver que la Terre était "plate comme un frisbee". L'Américain de 64 ans est mort samedi 22 février dans le désert californien à bord de sa fusée à vapeur, qui s'est écrasée au sol quelques instants après le décollage.

Il était convaincu que la Terre est plate. Et il espérait prouver sa théorie en allant dans l'espace. Mike Hughes est décédé samedi 22 février près de Barstow, en Californie, après s'être lancé en l'air à bord d'une fusée à vapeur artisanale qu'il avait lui même construit dans son garage. L'autodidacte de 64 ans voulait se rapprocher le plus possible de la ligne de Karman, limite entre l'atmosphère terrestre et l'espace. Il s'est écrasé peu de temps après le décollage de son engin dans le désert californien.

"Michael 'Mad Mike' Hughes est décédé tragiquement (samedi) lors d'une tentative de lancement de sa fusée. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et à ses amis pendant cette période difficile. C'était toujours son rêve de faire ce lancement et Science Channel était là pour raconter son voyage", a tweeté la chaîne du groupe Discovery, en hommage à l'ancien chauffeur de limousine entré au Guinness Records en 2002 pour le plus long saut au volant d'une limousine avec une distance de 31,39 m.

Les parachutes éjectés au décollage

Avec l'aide de son partenaire Waldo Stakes, il tentait d'atteindre une altitude de 5000 pieds (1525 m) à bord de son engin de fabrication artisanale. L'accident mortel a été filmé au cours du tournage d'une nouvelle émission télévisée "Homemade Astronauts", diffusée sur Science Channel, qui devait suivre des fabricants amateurs de fusées. Dans la séquence captée et diffusée sur Twitter par le journaliste Justin Chapman, témoin de la scène, on peut voir les parachutes être déployés trop tôt, juste après le décollage. Ce qui a semble-t-il été fatal à Mike Hughes, qui a atterri brutalement quelques instants après. La fusée pourrait avoir frotté sur la rampe de lancement, endommageant les parachutes qui y étaient attachés.

En vidéo

Platistes et chemtrails : quand Martin Weill rencontrait Mike Hughes

Appelé sur les lieux à 14h (heure locale), le bureau du shérif de San Bernardino a fait savoir "qu'un homme a été déclaré mort après que la fusée s'est écrasée dans le désert" près de l'autoroute 247. L'identité de la victime a été confirmée à TMZ par Darren Shuster, l'attaché de presse de "Mad Mike". "Il était unique en son genre", a-t-il expliqué au média américain. "Quand Dieu a créé Mike, il a brisé le moule. L'homme a vécu pour repousser les limites. Il ne serait pas sorti autrement. RIP (Repose en paix en français) !"

Ce n'est pas la première fois que Mike Hughes risquait sa vie à bord de l'une de ses fusées. En mars 2018, il avait atteint une altitude de 570m dans le désert de Mojave. Son atterrissage avait été ralenti par deux parachutes mais cette précaution ne l'avait pas empêché de se blesser légèrement au dos. Sponsorisé par Flat Earth Research, un organisation soutenant l'idée de la Terre plate, le casse-cou américain - qui avait failli mourir lors de l'explosion de sa précédente fusée en 2014 - voulait redécoller plus haut pour pouvoir enfin confirmer une bonne fois pour toutes cette théorie. Cette ultime tentative aura été sa dernière. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent