Le président brésilien Jair Bolsonaro bientôt opéré à nouveau, un an après son agression au couteau

International

BRÉSIL - Le président brésilien Jair Bolsonaro subira prochainement une quatrième opération chirurgicale pour soigner son hernie incisionnelle, près d'un an après avoir été poignardé lors d'un meeting.

Jair Bolsonaro subira dans les prochains jours une nouvelle intervention chirurgicale. Il s'agit de la quatrième opération pour le président brésilien depuis qu'il a été poignardé il y a presque un an, a indiqué dimanche  la présidence. "Le président a subi des examens médicaux et il sera opéré pour corriger une hernie incisionnelle qui est apparue à la suite des interventions chirurgicales précédentes", a indiqué un communiqué officiel. La présidence n'a pas précisé quand la procédure sera réalisée mais selon le site d'information G1 ce sera le 8 septembre. 

"Les docteurs Macedo et Leandro sont ici à Sao Paulo et tout indique que je 'profiterai' bientôt d'une dizaine de jours de vacances avec eux", a déclaré Jair Bolsonaro sur Twitter, avec une photo le montrant en compagnie des deux médecins.

Pour rappel, Jair Bolsonaro avait été attaqué le 6 septembre 2018 alors qu'il participait à un meeting de campagne dans une rue bondée d'une ville de l'État du Minais Gerais, Juiz de Fora. Son agresseur avait indiqué avoir agi "pour raisons personnelles" et "sur l'ordre de Dieu".

En vidéo

Qui est Jair Bolsonaro ?

Le Président participera à un sommet sur l'Amazonie

Selon la présidence, l'agenda international de Jair Bolsonaro reste toutefois inchangé  "pour le moment". Il doit participer vendredi à un sommet des pays amazoniens à Leticia (à la frontière entre Colombie, Pérou et Brésil) pour discuter de la crise provoquée par les incendies en Amazonie, avant de se rendre à la réunion de l'Assemblée  générale de l'ONU à New York à partir du 24 septembre.

Lire aussi

Le Brésil est traditionnellement le premier pays à prononcer un discours à l'ouverture de l'assemblée. Il s'agira de la première participation de Jair Bolsonaro à cette grand-messe diplomatique annuelle. 

Lire et commenter