Le président chinois Xi Jinping en route pour un nouveau mandat

Le président chinois Xi Jinping en route pour un nouveau mandat

CHINE - Le Parti communiste chinois (PCC) a donné ce mercredi le coup d'envoi de son XIXe congrès, grand-messe quinquennale qui offrira un nouveau sacre à Xi Jinping, devenu le dirigeant le plus puissant du pays depuis au moins deux décennies.

Matchs de foot interdits, boîtes de nuit fermées, police omniprésente : la capitale est sous haute surveillance pour assurer un déroulement sans accroc du grand rendez-vous quinquennal du pouvoir chinois. Les 2300 délégués du "plus grand parti du monde" (89 millions de membres) se sont installés studieusement dans le cadre ultra-sécurisé du Palais du peuple à Pékin, afin d'entendre le discours d'ouverture du président chinois.

Sous les acclamations, Xi Jinping, souriant, a fait son entrée dans l'immense salle du congrès entouré de ses deux prédécesseurs, les anciens présidents Jiang Zemin et Hu Jintao, donnant une image d'unité à la direction du pays. Là, il a appelé à combattre "les paroles et les actes" de nature à saper l'autorité du Parti communiste (PCC). 

En vidéo

Xi Jinping, le président chinois réformateur mais autocrate

Au pouvoir depuis 2012

Ce congrès, qui s'achèvera le 24 octobre, devrait lui donner un nouveau mandat de cinq ans à la tête du pays le plus peuplé du monde, voire lui permettre d'envisager un règne encore plus long. La limite d'âge de 68 ans imposée aux membres du bureau politique, l'instance de 25 membres qui dirige la Chine, pourrait en effet disparaître à point nommé pour Xi Jinping, qui aura 69 ans lors du prochain congrès en 2022.

Depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, Xi Jinping a placé des fidèles aux postes-clés, aidé par une campagne anti-corruption qui a sanctionné plus de 1,3 million de cadres. S'il n'est pas revenu sur le passage à "l'économie de marché socialiste", son pouvoir s'est accompagné d'un retour de l'idéologie marxiste et d'une répression tous azimuts sur l'internet, les avocats des droits de l'Homme, les dissidents ou les croyants. Un des derniers exemples en date de la dureté du régime étant la mort en incarcération du dissident Lu Xiaobo.

Lire aussi

Signe de l'influence de Xi Jinping, son nom pourrait faire son entrée dans la charte du parti, un honneur réservé jusqu'à présent à Mao Tsé-toung, le fondateur de la République populaire, et à Deng Xiaoping, l'artisan des réformes qui ont propulsé la Chine au rang de deuxième puissance économique mondiale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

VIDÉO - Vincent de Koh-Lanta : "J’ai déposé l’expression 'I don’t want this' !"

Laëtitia éliminée de Koh-Lanta : "Le plus surprenant, c'est que ça vienne de Lucie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.