Le président-élu Joe Biden dénonce une "agression sans précédent" contre la démocratie

Le président-élu Joe Biden dénonce une "agression sans précédent" contre la démocratie

DISCOURS - Suite à l'invasion du Capitole par les partisans de Donald Trump, le futur président américain Joe Biden a appelé la population au calme tout en dénonçant une "insurrection".

Des centaines de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi mercredi le Capitole à Washington dans un climat insurrectionnel. Une situation exceptionnelle venue interrompre la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden. Lors d'une allocution au ton grave, le prochain président américain a dénoncé une attaque "sans précédent" contre la démocratie américaine. Il a appelé son prédécesseur à s'exprimer "immédiatement" à la télévision pour réclamer "la fin du siège" du Capitole et dénoncer cette "insurrection".

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

Le futur président américain n'a pas hésité a utilisé des mots forts pour exprimer sa colère face à cette invasion. "Les États-Unis se trouvent dans une crise sans précédent dans les temps modernes", a-t-il martelé. Selon le septuagénaire, il s'agit d'un "assaut" lancé contre les élus du peuple du Capitole mais aussi contre "ce qu'il y a de plus sacré dans la démocratie américaine". Sur un ton presque alarmiste, il a souligné que cet épisode constituait un "rappel douloureux que la démocratie est fragile."

Tout en appelant la population au calme, Joe Biden a qualifié les sympathisants de Trump responsables de cet acte "d'extrémistes". Selon lui, "ce n'est pas du désaccord qu'ils expriment. C'est du désordre, de la sédition. Cela doit cesser tout de suite", a tancé le futur président américain avant d'ordonner à la foule "d'évacuer les lieux". Selon les paroles du futur chef de l'État, ces scènes de chaos "ne reflète en rien l'âme ou l'esprit américain". 

Les mots d'un président pèsent- Joe Biden, le futur président américain

Joe Biden a prononcé des mots très durs à l'égard de l'actuel président Donald Trump. En effet, ce dernier a mis le feu aux poudres plus tôt dans la soirée avec un discours particulièrement virulent. "Nous ne concéderons jamais la victoire à Biden", avait martelé le milliardaire. Un discours qui a sans doute galvaniser ses sympathisants. 

Un comportement jugé irresponsable par le futur locataire de la Maison-Blanche : "Les mots d'un président pèsent. Au mieux, la parole d'un président peut apaiser, au pire elles peuvent inciter à commettre des actes délictueux", a-t-il sermonné. Joe Biden demande à son prédécesseur de "défendre la constitution américaine et d'honorer le serment de fidélité à la constitution qu'il a fait en prenant ses fonctions en 2016". Alors que Donald Trump refuse d'admettre sa défaite, Joe Biden a tapé du poing sur la table en l'implorant de "rendre le pouvoir". 

Lire aussi

Après un mandat agité par les frasques du milliardaire, Joe Biden souhaite placer les quatre prochaines années sous le seau de la sérénité et de la normalité. Un discours qu'il avait déjà adopté pendant sa campagne présidentielle. "Le peuple américain a traversé de nombreuses épreuves mais nous les surmonterons. Les quatre prochaines années seront consacrées à renforcer la démocratie. Nous ferons prévaloir la décence et le bon sens", a-t-il promis. "Il faut que les gens de bonne volonté se lèvent et ne laissent pas prévaloir leurs intérêts égoïstes (...) Il faut suivre un chemin honnête et généreux", a-t-il conclu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer ce soir sur LCI

"Même les enfants meurent maintenant" : le variant sud-africain du Covid incontrôlable dans le pays

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France franchit à nouveau le seuil des 3000 malades en réanimation

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

Lire et commenter