Le président mexicain réitère qu'il ne paiera pas le mur frontalier voulu par Trump

Le président mexicain réitère qu'il ne paiera pas le mur frontalier voulu par Trump

OPPOSITION - Le président Enrique Peña Nieto a réaffirmé mercredi que le Mexique ne financerait pas le mur de séparation voulu par Donald Trump, alors que celui-ci venait d'en faire la promesse lors de sa première conférence de presse.

Le Mexique, "bien entendu, ne paiera pas le mur" frontalier que le nouveau président américain Donald Trump veut construire, a déclaré mercredi le président Enrique Peña Nieto, tout en assurant vouloir œuvrer à une "bonne relation" avec les Etats-Unis. "Il est évident que nous avons quelques divergences avec le prochain gouvernement des Etats-Unis, comme au sujet du mur que, bien entendu, le Mexique ne paiera pas", a-t-il déclaré précisément. 

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Le Mexique nous remboursera- Donald Trump

Quelques heures plus tôt, Donald Trump avait une nouvelle fois assuré que les contribuables américains financeraient le budget de construction de ce mur, mais que Mexico rembourserait ensuite. "D'une manière ou d'une autre, et il y a plusieurs façons, le Mexique nous remboursera (...), que ce soit à travers une taxe ou un paiement, c'est moins probable que ce soit un paiement", avait-il affirmé lors de sa première conférence de presse mercredi.

Lire aussi

Le président mexicain, qui s'exprimait devant les ambassadeurs mexicains réunis au palais national le même jour, a affirmé qu'il n'accepterait pas une décision "qui va contre notre pays et notre dignité en tant que Mexicains".  "Ce que je peux vous assurer c'est que nous œuvrons pour avoir une bonne relation avec les Etats-Unis et son président" a-t-il ajouté. Le président mexicain a renouvelé sa demande adressée au gouvernement américain de stopper le trafic illégal d'armes provenant des Etats-Unis ainsi que les flux d'argent d'origine criminelle qui alimentent les cartels au Mexique.

De son côté, l'ancien président mexicain Vicente Fox Quesada a affirmé sur Twitter que "ni aujourd'hui, ni demain, ni jamais Mexico ne payerait pour ce stupide mur. Trump veut lui même ce monument, qu'il le paye !".

En vidéo

Une première conférence de presse sur la défensive pour Donald Trump

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

"Mes choix sont toujours guidés par une seule idée, le bien de l'équipe de France", assure Didier Deschamps

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : la France dépose une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

Les variants sont-ils créés par les vaccins, comme l'affirme un ancien prix Nobel ?

Aveyron : une éleveuse sous le choc après l’attaque de sa jument par des vautours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.