Le président philippin regrette d'avoir insulté Obama

Le président philippin regrette d'avoir insulté Obama

INSULTES - Le président philippin Rodrigo Duterte a dit regretter d'avoir insulté Barack Obama de "fils de pute", en réaction au scandale qu'ont déclenché ses paroles hier.

Des regrets suffiront-ils à tourner la page ? Après avoir insulté hier son homologue américain Barack Obama de "fils de pute", le président philippin Rodrigo Duterte a exprimé ses regrets dans un communiqué, face à "une telle controverse". " Le président Duterte a expliqué que des commentaires de presse selon lesquels le président Obama lui ferait la morale sur les exécutions extrajudiciares l'avaient conduit à ce commentaire virulent", précise le communiqué.

Obama a annulé la rencontre prévue aujourd'hui

Le président américain avait en effet prévu d'aborder le sujet des droits de l'Homme, à propos des méthodes utilisées dans la lutte contre le trafic de drogue lors d'une entrevue programmée entre les deux dirigeants. Il lui est notamment reproché d'inciter ses concitoyens à tuer eux-mêmes toxicomanes et trafiquants. Officiellement, ces exécutions extrajudiciares ont déjà fait près de 2 000 morts depuis la prise de pouvoir de Duterte en juin. 

En réaction aux propos du président philippin, Obama a annulé la rencontre prévue aujourd'hui à Vientiane, la capitale du Laos, où se tient un sommet avec les présidents d'Asie du Sud-Est.

En vidéo

OBAMA DUTERTE BIS

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.