Le prix Nobel de la paix attribué aux journalistes Maria Ressa et Dmitri Muratov

Maria Ressa et Dmitri Muratov

PRIX NOBEL - La Philippine et le Russe ont été récompensés ce vendredi par le comité Nobel "pour leurs efforts pour sauvegarder la liberté d'expression, qui est une condition préalable à la démocratie et à une paix durable", selon le jury.

Le choix du comité Nobel est tombé ce vendredi 8 octobre : les journalistes Maria Ressa et Dmitri Muratov ont été récompensés du prix Nobel de la paix, "pour leurs efforts pour sauvegarder la liberté d'expression, qui est une condition préalable à la démocratie et à une paix durable."

La première, journaliste d'investigation philippine, et cofondatrice du média Rappler, en 2012, "utilise la liberté d'expression pour dénoncer les abus de pouvoir, l'usage de la violence et l'autoritarisme croissant dans son pays natal", précise le jury.

Le second, rédacteur en chef russe du journal Novaïa Gazeta, a, "malgré les tueries et les menaces, refusé d'abandonner la politique d'indépendance du journal. Il a toujours défendu les droits des journalistes", poursuit le comité.

Lire aussi

Maria Ressa et Dmitri Muratov "sont les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables", a déclaré la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen, à Oslo.

Après l'annonce des deux lauréats, le journaliste russe a dédié son prix au journal dont il est le rédacteur en chef, Novaïa Gazeta, et à ses collaborateurs assassinés pour leur travail et leurs enquêtes. "Ce n'est pas mon mérite personnel. C'est celui de Novaïa Gazeta. C'est celui de ceux qui sont morts en défendant le droit des gens à la liberté d'expression", a-t-il dit, cité par l'agence de presse publique TASS, et listant les noms des six journalistes et contributeurs au journal assassinés, dont Anna Politkovskaïa.

Un prix de près d'un million d'euros

Le prix - une médaille d'or, un diplôme et une somme de 10 millions de couronnes suédoises (près de 980.000 euros) - doit être physiquement remis le 10 décembre à Oslo si les conditions sanitaires le permettent. 

L'an dernier, le Nobel de la paix avait récompensé le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies pour ses efforts contre la faim dans le monde. Après la paix, seul Nobel remis à Oslo, la saison des prix décernés depuis 1901 s'achève lundi à Stockholm avec l'économie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.