Le prix Nobel de la paix revient au Congolais Mukwege et à la Yézidie Murad

Le prix Nobel de la paix revient au Congolais Mukwege et à la Yézidie Murad

International
DirectLCI
RÉCOMPENSE - L'Institut Nobel a décerné cette année le prix Nobel de la paix au médecin congolais Denis Mukwege et à la militante yézidie Nadia Mourad pour "leurs efforts pour mettre fin à l'usage de la violence sexuelle comme une arme de guerre".

Le prix Nobel de la paix a été décerné à Denis Mukwege et à Nadia Mourad pour leur combat pour mettre fin aux violences sexuelles comme arme de guerre. Le congolais et gynécologue de formation Denis Mukwege est reconnu depuis de nombreuses années pour aider les femmes mutilées par les viols commis dans une République Démocratique du Congo en guerre. Nadia Mourad - ancienne esclave sexuelle de Daech - est quant à elle devenue la porte-parole de la communauté yézidie, une minorité kurdophone d’Irak persécutée par les djihadistes.

Denis Mukwege

Celui pour qui "la justice est une affaire de tous" avait déjà été pressenti pour ce prestigieux prix, il l'a enfin emporté. Ce gynécologue congolais a décidé de dédier sa vie aux victimes de violences sexuelles en RDC et de les aider à reprendre goût à la vie. Depuis de nombreuses années, il tente de faire reconnaître le viol comme arme de guerre dans ce large pays d'Afrique centrale, mais également dans le monde entier. 


Expert dans le domaine de la reconstruction gynécologique et de la réparation des dommages physiques causés par les agressions sexuelles, Denis Mukwege a créé un hôpital tout spécialement dédié à cette spécialité. Construit en 1999, il a déjà accueilli plus de 50.000 femmes blessées dans leurs chairs. 

Nadia Murad

La jeune femme de 25 ans fait partie des 3000 filles et femmes Yézidies, victimes de viols ou autres abus exercés par l'armée de Daech. Enlevée en 2014 dans son village natal de de Kocho, en Irak, la jeune Nadia Murad a été vendue à plusieurs reprises comme esclaves sexuelles à différents djihadistes. Après avoir réussi à s'enfuir, elle a choisi de raconter ouvertement ce qu'elle a dû subir pour que justice soit rendue aux Yézidis.


Soutenue par l'avocate spécialisée dans les droits de l'homme, Amal Clooney, elle est depuis 2016 ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies.

L'un gynécologue, l'autre victime, Denis Mukwege et Nadia Murad incarnent une cause planétaire qui dépasse le cadre des seuls conflits, comme en témoigne le raz-de-marée planétaire #MeToo déclenché il y a un an par des révélations de la presse. L'Académie avait reçu 329 candidatures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter