Simon Gautier retrouvé mort alors que les recherches s'intensifiaient

International

DISPARITION - Simon Gautier a été retrouvé mort ce dimanche 18 août. Cela faisait neuf jours que l'étudiant de 27 ans avait disparu près de Policastro, en Italie. La découverte de son corps coïncide avec une intensification des moyens de recherches pour le retrouver.

Cela faisait neuf jours que Simon Gautier avait disparu. Neuf jours qu'au début de sa randonnée qui devait le mener à Naples, il avait appelé les secours italiens après avoir fait une chute et s'être cassé les deux jambes. Depuis, le jeune homme restait introuvable et injoignable. Mais il a été retrouvé mort ce dimanche 18 août en fin de journée, alors que des renforts avaient été envoyés pour le retrouver.

Lire aussi

Toujours ces derniers jours, les équipes de secours et de bénévoles avaient considérablement augmenté. Les autorités italiennes, qui n'avaient pas pu géolocaliser le jeune homme, avaient mobilisé des équipes spécialisées des pompiers, des secours alpins et des unités cynophiles. Ils scrutaient également la côte escarpée à l’aide d’hélicoptères, de drones et de vedettes des garde-côtes. 

Les médias italiens rapportaient aussi que de nombreux bergers, guides et habitants de la région s'étaient joints aux recherches. Et, en milieu de semaine dernière, la famille et une vingtaine d'amis de Simon Gautier avaient fait le déplacement à Policastro. 

Ce week-end également, la zone de recherche avait pu être resserrée après que trois témoins avaient déclaré samedi 17 août avoir aperçu le jeune homme sur une plage où il semblait s’apprêter à passer la nuit, dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 août. Ainsi, cela ne laissait plus que trois sentiers à explorer pour tenter de mettre la main sur l'étudiant en histoire de l'art, même si, lors de son appel au secours, Simon Gautier avait laissé entendre qu’il avait quitté le chemin principal et s'était perdu.

Une mobilisation des secours trop tardive ?

En revanche, beaucoup de temps avait été perdu dans les recherches au début de la disparition de Simon, dans les heures qui ont suivi son appel à l'aide. En effet, selon les médias italiens le premier hélicoptère n’avait décollé que le 10 août dans l’après-midi, plus de 24 heures après l’appel à l’aide de l'étudiant. Et les équipes à terre sont longtemps restées peu nombreuses pour une zone de recherche escarpée de 140 km².

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter