Le réalisateur Finn Nørgaard, première victime des attaques de Copenhague

Le réalisateur Finn Nørgaard, première victime des attaques de Copenhague

DirectLCI
DANEMARK - Il assistait au débat sur la liberté d'expression visé par un attentat samedi après-midi à Copenhague. On en sait plus sur le réalisateur danois Finn Nørgaard, première victime de la double attaque qui a endeuillé la capitale danoise.

Le 7 janvier dernier, il avait posté sur Facebook un message d'hommage aux victimes de Charlie Hebdo, a repéré la chaîne danoise TV2 : "Il est choquant et effrayant de voir des gens courageux être assassinés par de lâches fascistes islamiques."

Finn Nørgaard, 55 ans, a été à son tour victime d'un attentat samedi après-midi. Tué lors de l'attaque contre le centre culturel Krudttønden , alors qu'il assistait au débat "Art, blasphème et liberté", ce cinéaste avait réalisé plusieurs documentaires, dont beaucoup traitaient de la question de l'intégration. En 2004, il avait notamment signé Boomerang drengen, "Le Garçon au boomerang", qui suivait un jeune adolescent australien champion du lancer de boomerang.

LIRE AUSSI >>
Attaques de Copenhague : silence radio sur l'identité du tireur présumé

"Quelqu'un d'original" Le Monde rapporte qu'il avait d'abord travaillé pour la télévision publique danoise de 1989 à 2001, avant de fonder sa propre société de production et de réaliser plusieurs vidéos promotionnelles pour des entreprises, dont Microsoft.

Slate rapporte de son côté les propos de l'une de ses amies, la psychologue Majken Matzau, au journal danois Ekstra Bladet : "Finn était quelqu'un d'original, une personne incroyablement chaleureuse et créative".

Les attentats de Copenhague ont fait une deuxième victime, un jeune homme juif mortellement blessé dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'il surveillait les accès de la grande synagogue de la capitale danoise.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter