Le roi du Maroc veut engager un ténor du barreau pour défendre le chanteur accusé d'agression sexuelle en France

Le roi du Maroc veut engager un ténor du barreau pour défendre le chanteur accusé d'agression sexuelle en France

ROYAL AFFAIR - Saad Lamjarred, écroué en France car accusé de "viol aggravé", voit venir à son secours le roi du Maroc Mohammed VI. Il voudrait payer sa défense, et propose Dupont-Moretti pour l'assurer.

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, mis en examen et écroué vendredi dernier à Paris pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées" pourrait voir un allié de taille venir à son secours : Mohammed VI, le roi du Maroc. Ce dernier aurait conseillé à la famille du chanteur de prendre pour avocat Eric Dupont Moretti,  d'après l'ambassade du Maroc en France, citée ce lundi 31 octobre par l'agence MAP et repris par le Huff Post Maghreb.

Cette même source assure que le roi a "décidé de prendre à sa charge les frais correspondants", par "sollicitude". Une information confirmée par l'ambassade à l'AFP. De son côté, Eric Dupont-Moretti indique au Figaro qu'il rencontrera le chanteur mercredi.

Lire aussi

    Dupont Moretti, bien connu par le roi du Maroc

    Superstar marocaine, Saad Lamjarred est accusé par une Française de 20 ans. Il aurait été sous l’emprise de cocaïne et d’alcool au moment des faits. Pour l'instant, Lamjarred est défendu par Jean-Marc Fedida et Brahim Rachidi.

    Dupont-Moretti est connu au Maroc, notamment parce qu'il a défendu le roi lui-même, dans l'affaire du "chantage royale", impliquant les journalistes français Éric Laurent et Catherine Graciet.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

      Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

      EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

      "C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

      Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.