Le "roi du porno" Larry Flynt offre 10 millions de dollars à qui permettra de destituer Donald Trump

Le "roi du porno" Larry Flynt offre 10 millions de dollars à qui permettra de destituer Donald Trump

ATTAQUE – Dans une pleine page publiée dans l’édition dominicale du "Washington Post", le magnat américain de l’industrie pornographique, Larry Flynt, offre 10 millions de dollars cash pour toute information qui conduira à une procédure d’impeachment contre Donald Trump.

Récompense à la clé. Le magnat américain de l’industrie pornographique, Larry Flint, offre 10 millions de dollars pour toute information qui conduira à une procédure de destitution de Donald Trump, le fameux "impeachment". Le fondateur du magazine Hustler n’a pas lésiné sur les moyens pour promouvoir cette possible récompense puisqu’il s’est payé une pleine page de publicité dans l’édition dominicale du Washington Post, l’un des quotidiens les plus lus des Etats-Unis. 


En caractères noirs sur fond blanc, dans un style des plus austères, Larry Flynt explique au fil d'un long texte pourquoi, selon lui, l’accession de Donald Trump à la présidence est "illégitime". 


Conflits d’intérêts, mensonges, népotisme, racisme, incitation à la haine, collusion (présumée) avec la Russie, renvoi du patron du FBI, James Comey, prises de position après les manifestations néo-nazis de Charlottesville, "sabotage" de l’accord de Paris sur le climat… Les griefs du "roi du porno" contre le locataire de la Maison-Blanche sont – très – nombreux. "Après neuf mois tumultueux aux affaires, Trump a prouvé qu’il est dangereusement inapte à exercer le pouvoir", écrit-il, avant de conclure : "Je sens que c'est mon devoir patriotique, et le devoir de tous les Américains, de dégager Trump avant qu'il ne soit trop tard." 

Le danger d’une guerre mondiale nucléaire

S’il reconnaît qu’une procédure d’impeachment pourrait conduire à un certain désordre politique, Larry Flynt estime qu’il serait pire de laisser le président américain en poste. "Le plus inquiétant, c’est que bien avant que l'apocalypse du changement climatique ne frappe, Trump pourrait déclencher une guerre mondiale nucléaire", juge-t-il encore. "Ses décisions de politique étrangère ont été marquées, non par une réflexion sobre mais par des émotions épidermiques et des tweets erratiques et malavisés, souvent en contradiction avec l’ordre établi."


Comme il le rappelle lui-même, Larry Flynt – qui a soutenu Hillary Clinton durant la campagne présidentielle – ne mène pas là sa première offensive médiatique contre des hommes politiques. En 2007, il avait ainsi offert un million de dollars, déjà via une publicité en pleine page dans le Washington Post, pour obtenir des éléments sur les relations sexuelles illégitimes d’un membre du Congrès. Même chose en 1998, lorsqu’il avait poussé à la démission le parlementaire Bob Livingston, alors en lice pour être président de la Chambre des représentants, sur fond de scandale sexuelle également. En 2012, là encore, Larry Flynt avait proposé un million de dollars pour mettre la main sur les déclarations de revenus de Mitt Romney, à l’époque candidat républicain à la présidence.

En vidéo

Le rap d'Eminem contre Donald Trump aux BET Awards

Souvent prompt à réagir, Donald Trump ne s’est, pour l’heure, pas exprimé sur la question. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet