Le second pilote russe récupéré lors d'une opération de sauvetage en Syrie

Le second pilote russe récupéré lors d'une opération de sauvetage en Syrie

DirectLCI
SAUVETAGE - Le second pilote du chasseur russe, abattu mardi par la Turquie, a été secouru en Syrie lors d'une opération de sauvetage des forces syriennes et russes. Son collègue, le second pilote du SU-24, a été tué depuis le sol alors qu'il était accroché à son parachute.

Un pilote sauvé. Une opération spéciale de sauvetage du pilote russe tombé en Syrie, dans une zone contrôlée par les rebelles, après que son appareil de combat a été abattu par l'armée turque - qui affirme que le chasseur a violé son espace aérien -, a permis de récupérer le soldat sain et sauf, rapporte mercredi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

L'opération de sauvetage, menée conjointement par les forces spéciales russes et syriennes, "a duré 12 heures" et a été déclarée terminée à 03H40, heure de Moscou (00H40 GMT). Plus tôt dans la journée de mardi, une première tentative de sauvetage s'était soldée par la perte d'un soldat russe participant à l’opération suite à des tirs qui avaient endommagé l'hélicoptère à bord duquel il se trouvait.

Un système de défense antiaérienne installé sur une base syrienne

Un des deux pilotes est donc en vie . Vladimir Poutine a notamment indiqué mercredi que "lui et les participants aux opérations de sauvetage recevront les honneurs de l'État". Le second pilote, quant à lui, a eu moins de chance. Il a été tué, abattu depuis le sol alors qu'il était accroché à son parachute de secours, avait annoncé mardi l'état-major russe. Une information confirmée par des sources proches de l'opposition syrienne.

Annonçant le sauvetage du pilote du Soukhoï, mercredi, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a indiqué qu'un système de défense antiaérienne S-400 allait être déployé sur la base aérienne de Hmeimim, en Syrie. "J'espère que ce déploiement, ainsi que les autres mesures prises, sera suffisant pour assurer la sécurité des vols" des avions de l'armée russes, a déclaré le maître du Kremlin, selon des propos diffusés à la télévision.

L'ambassade de Turquie à Moscou caillassée

Selon l'état-major russe, le Su-24 a été abattu par l'armée turque au-dessus du territoire syrien sans sommation et s'y est écrasé à quatre kilomètres de la frontière, tandis qu'Ankara affirme que l'avion russe survolait son territoire et avait été averti "dix fois en l'espace de cinq minutes".

A Moscou, ce mercredi, l'ambassade de Turquie a été la cible de jets de pierres de la part de manifestants qui ont crié des slogans hostiles au président turc Recep Tayyip Erdogan, sous le regard de la police qui n'est pas intervenue.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter