Un spécialiste du nucléaire iranien assassiné, Israël pointé du doigt par Téhéran

Un spécialiste du nucléaire iranien assassiné, Israël pointé du doigt par Téhéran

ATTAQUE - Ce vendredi, un scientifique iranien travaillant pour le secteur nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, a été assassiné près de Téhéran. Le chef de la diplomatie du pays accuse Israël d'avoir joué un rôle dans qu'ils qualifient d'"acte terroriste". L'Onu a appelé à la retenue pour éviter d'exacerber les tensions.

L'attaque a eu lieu ce vendredi 27 novembre dans les faubourgs de Téhéran. Un scientifique iranien de haut rang, Mohsen Fakhrizadeh, est décédé après avoir été blessé par balle au volant de sa voiture.  Précisément, il circulait dans la région d'Absard, à l'est de la capitale iranienne, lorsque son véhicule a été pris dans une embuscade. "Lors de l’affrontement entre son équipe de sécurité et les terroristes, Mohsen Fakhrizadeh a été grièvement blessé et conduit à l’hôpital. Malheureusement, l’équipe médicale n’a pas réussi à le ranimer", assure un communiqué officiel de Téhéran. 

Selon l’agence de presse Tasnim, "les terroristes ont fait exploser une autre voiture" avant de tirer sur le véhicule transportant le scientifique et ses gardes du corps. Sur les réseaux sociaux, il est possible d'observer des photos du site présumé de l’embuscade, montrant une grosse voiture noire et un pare-brise criblé de balles. À côté, se trouve la carcasse calcinée d’un autre véhicule d'où l'on peut voir des traces de sang. 

Lire aussi

Téhéran tourne son regard vers Israël

Rapidement, Israël a été pointé du doigt dans cet assassinat par le gouvernement iranien. "Des terroristes ont assassiné aujourd'hui un éminent scientifique iranien. Cette lâcheté - avec des indications sérieuses du rôle d'Israël - montre le bellicisme désespéré de ses auteurs", a tweeté Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères. Le chef de la diplomatie a également appelé la communauté internationale à "mettre un terme à ses honteuses positions ambivalentes et à condamner cet acte terroriste". Dans l'immédiat, ce vendredi, l'attaque n'avait pas été revendiquée. Dès le lendemain, pour éviter toute escalade, l'ONU a exhorté à la "retenue" et à la nécessité d'éviter toute action qui pourrait mener à une aggravation des tensions dans la région.

Qui était le scientifique tué dans l'attaque ?

Qui était Mohsen Fakhrizadeh ? Le scientifique était considéré comme un être extrêmement puissant et déterminant dans le programme d'armement de l'Iran. En 2015, le New York Times l'avait comparé à J. Robert Oppenheimer, le physicien qui avait dirigé le projet "Manhattan" qui - pendant la Seconde Guerre mondiale - a produit les premières armes atomiques. Le chercheur avait été qualifié par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, de père du programme iranien d'armement nucléaire.

Entre 2010 et 2012, quatre scientifiques iraniens assassinés

Depuis quelques années, les scientifiques iraniens sont devenus les cibles d'une guerre silencieuse entre Téhéran et Tel Aviv. En effet, Israël se sent directement menacé par les avancées du programme nucléaire iranien puisque les deux pays sont de véritables ennemis. 

Selon la BBC, entre 2010 et 2012, quatre scientifiques nucléaires iraniens ont été assassinés. Si Israël n'a jamais reconnu sa responsabilité dans ces meurtres, l'Iran l'accuse bel et bien d'avoir joué un rôle. À ce sujet, le quotidien israélien, le Time of Israël, mentionne les propos de Ronen Bergman, journaliste et expert des renseignements. Ce dernier avait déclaré en 2019 que dans la mesure où un grand nombre des proches associés de Fakhrizadeh avaient été tués au cours des années dans des assassinats liés au Mossad, il était "raisonnable de supposer " qu’il serait lui aussi la cible d'un assassinat des services secrets israéliens.

Le programme nucléaire iranien questionne

La nouvelle du meurtre survient au milieu de nouvelles inquiétudes concernant la quantité accrue d'uranium enrichi produit par l'Iran. L'uranium enrichi est un élément essentiel à la fois pour la production d'énergie nucléaire civile et pour les armes nucléaires militaires. Cependant, l’Iran s’est toujours défendu en déclarant que son programme nucléaire était exclusivement  à des fins pacifiques. 

Le président américain, Joe Biden, a re-tweeté vendredi des informations sur l'assassinat du scientifique iranien, mais sans y adjoindre de commentaire personnel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 346 morts et près de 23.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France

Procédure de destitution : les étapes qui attendent Donald Trump

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - Joe Biden veut que 100 millions de vaccins soient administrés dans les 100 premiers jours de son mandat

Lire et commenter