Le "survivant désigné", l'homme qui deviendrait président US s'il arrivait malheur à Trump (et ses remplaçants)

International

Toute L'info sur

L'investiture de Donald Trump

HYPOYHESE - Donald Trump n'a pas attendu de s'installer à la Maison Blanche pour changer la vie d'un homme : celle du "designated survivor". Cet homme, désigné pour être le successeur de Trump en cas de pénurie de successeurs constitutionnels, a été mis à l'abri et protégé par les services-secrets, le temps de la cérémonie d'investiture.

Que se passerait-il s'il arrivait malheur à Donald Trump et à tous ses successeurs constitutionnels lors de la cérémonie d’investiture ? Un mauvais film de politique-fiction, peut-être... Malgré tout la question se pose.  Car le jour de l'investiture, tout comme le jour du discours sur l'état de l'union, tous ces protagonistes sont présents au même endroit et en même temps.

Du coup, le code fédéral américain a prévu la parade : un homme a été choisi pour être le "designated survivor", le "survivant désigné", comme le détaille BFMTV. Une idée assez récente dans l'histoire, née pendant la Guerre froide, des craintes d'une catastrophe liée à la bombe nucléaire.

Voir aussi

Pas un citoyen comme les autres

L'identité de cet homme est tenue secrète. Lui-même est prévenu au dernier moment et sa famille n'est au courant de rien. "Si vous êtes choisi, on vient vous chercher tôt en hélicoptère pour vous emmener dans un endroit secret, généralement une base militaire", complète Victor Vlam, chercheur sur les Etats-Unis au Pays-Bas, au site Nos

Un indice, tout de même : ce n'est évidemment pas un citoyen comme les autres. Il doit être en mesure de gouverner et sera formé en cas de catastrophe. Dans l’histoire, ce sont généralement des secrétaires à l’Intérieur, au Commerce ou à l’Agriculture qui ont été choisis. 

Le "survivant désigné" nommé par... Barack Obama

Pour ce vendredi, une chose est sûre : le "survivant désigné" a été nommé par... Barack Obama parmi les membres de son gouvernement. "Pour le moment, le cabinet de Donald Trump n'a pas encore été validé par le Sénat", rappelle l'historien spécialiste des Etats-Unis, François Durpaire sur BFMTV. "Si une catastrophe venait à se produire, le pays aurait alors à nouveau un président démocrate jusqu'au prochain scrutin".

Pour les plus curieux, un petit jeu consiste à tenter de repérer qui est absent le jour de l’investiture. En 2010, nombre d’entre eux avaient pensé qu’il s’agissait d’Hilary Clinton. Sauf qu’elle se trouvait à Londres… Il s’agissait en réalité de Shaun Donovan, secrétaire au Logement et au Développement urbain.

Lire aussi

En vidéo

Cérémonie d'investiture de Donald Trump : le serment du 45 ème président des États-Unis

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter