Le suspect de l'attentat de Berlin abattu à Milan : ce que l'on sait de la fin de cavale sanglante d'Anis Amri

TERRORISME – L'auteur présumé de l'attaque au camion-bélier de Berlin, Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, a été abattu lors d'un contrôle de police dans la nuit à Milan, ont annoncé vendredi les médias italiens. Une information confirmée par le ministre de l'Intérieur italien.

Fin de cavale pour Anis Amri. Quatre jours après l'attentat de Berlin, l'auteur présumé de l'attaque au camion-bélier de Berlin a été abattu lors d'un contrôle de police dans la nuit à Milan, ont annoncé vendredi les médias italiens. Une information confirmée par le ministre de l'Intérieur italien. 


Selon le quotidien italien La Repubblica (en italien), Anis Amir été abattu à Sesto San Giovanni, près de la gare de cette ville située à 10km environ au nord de Milan, vers 3 heures du matin. Une fusillade aurait éclaté dans la nuit, quand les policiers italiens lui auraient demandé ses papiers car il circulait de façon suspecte, selon le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti. Il aurait alors crié "Allahu Akbar", avant de faire feu sur les deux officiers de police. L'homme a sorti "sans hésiter" une arme, a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse.

En vidéo

JT 20H - Qui est Anis Amri, le suspect numéro 1 de l’attentat de Berlin ?

Autre information relayée par les médias : Anis Amri aurait rejoint l'Italie en prenant un train depuis Chambery.  Un train qui serait passé par Turin, avant que l'homme ne descende à Milan. Un "périple" qui s'explique notamment par une série de dysfonctionnements : Anis Amri a en effet eu 30 heures pour disparaître entre son attentat lundi soir et le lancement d'un avis de recherche allemand et européen. 


La Repubblica indique que le suspect a été identifié par ses empreintes digitales. Un pays qu'il connait bien : avant de s'installer en Allemagne en juillet 2015, il avait passé quatre ans en Italie peu après être arrivé de Tunisie sur l'île de Lampedusa en 2011. Il avait été condamné pour avoir mis le feu à une école.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du marché de Noël de Berlin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter