Le véritable visage de Mona Lisa restera un mystère

International

ITALIE – Les fouilles entreprises en 2011 dans un couvent de Florence pour retrouver le crâne de la femme qui a servi de modèle à Mona Lisa viennent de se terminer. Si les chercheurs ont bien découvert ce qui semble être des restes de Lisa Gherardini, ces derniers n'ont pas réussi à retrouver le crâne à partir duquel ils ambitionnaient de reconstituer le célèbre visage.

Redonner forme au visage le plus célèbre au monde, c'était l'ambition d'un groupe de chercheurs qui ont entamé, en 2011, des fouilles à l'endroit où a été inhumée la jeune femme qui a servi de modèle à Léonard de Vinci. Née en 1479, Lisa Gherardini était l'épouse d'un marchand de soie, Francesco del Giocondo, qui aurait commandé le célèbre portrait au maître florentin. Au décès de son mari, Lisa Gherardini s'était retirée dans un couvent situé au plein centre de Florence, où elle a vraisemblablement été enterrée à sa mort en 1542.

C'est là, dans le bâtiment aujourd'hui désaffecté, que des scientifiques italiens ont entrepris de retrouver son squelette. Près de 15 ans après le début des fouilles, les investigations viennent de se terminer dans la désillusion.

Un fémur retrouvé

En tout, les restes d'une douzaine de personnes ont été découverts dans les entrailles du couvent. Huit sont des squelettes en bon état de conservation mais dont les dates révélées par l'analyse au carbone 14 ne recouvrent pas la période durant laquelle a vécu le modèle de Léonard de Vinci. Les quatre autres ont été découverts dans une tombe commune qui ne contenait plus que des fragments de squelettes. Parmi eux, un fémur appartiendrait cependant bien à Lisa Gherardini.

"Une convergence d'éléments allant des examens anthropologiques aux documents historiques permet de conclure que ces restes sont probablement ceux de Lisa Gherardini", a affirmé Silvano Vinceti, un historien ayant coordonné les recherches, lors d'une conférence de presse à Florence. De fortes présomptions qu'aucune comparaison ADN, en l'absence de squelettes exploitables de ses progénitures, ne pourront toutefois confirmer.

Aucune trace surtout du crâne de la défunte à partir duquel les chercheurs rêvaient de reconstituer le véritable visage de Mona Lisa, qui restera à jamais représentée sous les traits de Léonard de Vinci.

A VOIR AUSSI >> VIDÉO - Un ado transperce par mégarde une toile de maître de 1,3 million d'euros

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter