Législatives en Birmanie : victoire historique pour le parti d'Aung San Suu Kyi

Législatives en Birmanie : victoire historique pour le parti d'Aung San Suu Kyi

DirectLCI
ÉLECTIONS - Le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi a obtenu vendredi la majorité absolue au Parlement et sera en mesure de former un gouvernement, d'après des résultats officiels.

L'issue du scrutin ne faisait plus grand doute. Le parti de l'opposante Aung San Suu Kyi a passé vendredi la barre lui permettant d'être majoritaire au sein du Parlement birman, ouvrant la voie à un changement politique historique. D'après les derniers résultats communiqués par la commission électorale, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) a remporté 348 sièges et sera donc largement majoritaire. Le succès est d'autant plus fort que le taux de participation a dépassé les 80 %, pour 30 millions d'électeurs appelés aux urnes.

Un quart des sièges est toutefois alloué aux militaires, leur garantissant de fait une réelle influence. Le chef de l'armée a le pouvoir de nommer certains ministres clés comme celui de l'Intérieur et de la Défense. La réaction de l'armée à une écrasante victoire était l'un des principaux motifs d'inquiétude, Aung San Suu Kyi ayant promis de détricoter un système donnant aux militaires un pouvoir politique considérable.

Elle a appelé le président à des discussions de réconciliation

Aung San Suu Kyi se retrouve, pour la première fois, en position de force face à ceux qui l'ont maintenue 15 ans en résidence surveillée. L’opposante a déjà appelé le président birman et le chef de l'armée à des discussions de réconciliation nationale. Elle devrait se rendre lundi à Naypyidaw, la capitale administrative située à cinq heures de route de Rangoun, pour la reprise de la session du Parlement sortant, occasion de négociations en coulisses.

Jusqu'ici les ex-généraux au pouvoir depuis l'auto-dissolution de la junte en 2011, après des décennies de dictature militaire, ont annoncé qu'ils joueraient le jeu du passage de relais. Même la puissante armée birmane s'est dite prête à "coopérer" et le président Thein Sein a félicité Aung San Suu Kyi pour "avoir remporté l'approbation du peuple" lors des premières élections libres depuis 25 ans. 

A LIRE AUSSI 
>> 
Elections en Birmanie : cinq choses à savoir sur Aung San Suu Kyi  >> Aung San Suu Kyi débute sa tournée historique en Europe  >> Migrants en Asie du Sud-Est : les Rohingyas, minorité la plus persécutée du monde
 

Plus d'articles

Lire et commenter