Législatives en Islande : après recomptage des voix, les femmes ne sont plus majoritaires au Parlement

Législatives en Islande : après recomptage des voix, les femmes ne sont plus majoritaires au Parlement

ÉLECTION - Le décompte définitif des voix exprimées aux législatives de samedi révélait que le Parlement islandais accueillait 52% de femmes parlementaires pour 48% d’hommes. Mais après recomptage, dimanche, les parlementaires masculins restent majoritaires.

C'était, croyait-on, une grande première en Europe. Dimanche, la presse internationale se faisait l'écho des résultats des élections législatives de samedi 25 septembre en Islande. D'après les chiffres définitifs, le Parlement du pays était annoncé composé par davantage de femmes que d’hommes, avec 33 femmes (52%) pour 30 hommes (48%) élus.

Mais un recomptage a changé quelques voix dans une des six circonscriptions du pays, du fait du très complexe système électoral islandais. Conséquence : trois femmes ont perdu le siège qui leur était promis et la part des députées dans le nouveau Parlement est retombée de 33 à 30, soit 47,6% des sièges, a expliqué à l'AFP Ingi Tryggvason, le président de la commission électorale locale.

5% de femmes élues en 1980

Sur le continent, seule la Suède s’approche de la parité totale au sein du pouvoir législatif, avec 47% de femmes élues, selon la Banque mondiale. Ailleurs dans le monde, cinq autres pays seulement ont au moins la moitié des sièges de leur parlement occupés par des femmes. Il s’agit du Rwanda avec 61% d’élues, de Cuba (53%), du Nicaragua (51%), du Mexique et des Émirats arabes unis avec tous deux 50% de femmes. 

L'Islande, petit État nordique de 350.000 âmes, est depuis longtemps pionnier dans l’égalité femmes-hommes et la représentation des femmes en politique. Pour preuve, il a été le premier pays du monde, en 1980, à élire une femme présidente. À l’époque, les femmes ne représentaient que 5% des élus du Parlement, comme le rappelle le Guardian. Mais depuis cette date, la participation des femmes à la vie politique islandaise s’est peu à peu imposée jusqu'à devenir incontournable. Et la politique n'est pas le seul domaine à bénéficier de telles avancées. En 2018 par exemple, l'égalité salariale entre les femmes et les hommes est devenue une obligation légale. Ses mesures sont d’ailleurs récompensées chaque année depuis 12 ans par le Forum économique mondial, qui le place en tête de son classement en matière d’égalité femmes-hommes.

Lire aussi

Ces élections législatives ont également été marquées par le revers infligé à la Première ministre, Katrin Jakobsdottir, et à son parti de gauche écologiste. Ce dernier a perdu trois sièges au Parlement et a été devancé par les deux partis de droite, présents dans le gouvernement de coalition.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.