Les autorités afghanes confirment la mort du Mollah Omar

International
AFGHANISTAN - Le Mollah Omar, chassé du pouvoir après l'invasion de l'Afghanistan par la coalition internationale en 2001, serait mort il y a deux ou trois ans, affirment plusieurs sources afghanes.

Les Talibans ont-ils perdu leur leader ? Selon plusieurs sources à la fois au sein du gouvernement afghan et des rebelles, le Mollah Omar, chef des opposants au régime, serait mort. Selon un haut responsable gouvernemental, Mohammad Omar serait décédé il y a deux ou trois ans des suites de la tuberculose même si, officiellement, le pouvoir s'est contenté d'annoncer une "enquête" sur cette question. Une information confirmée par un responsable Taliban, qui assure que "selon (ses) informations, il est mort", ainsi que par les services de renseignement de Kaboul.

Né en 1960 dans la province de Kandahar, il a participé en 1994 au développement fulgurant du mouvement Taliban. Deux ans plus tard, il prend le contrôle de Kaboul, la capitale afghane, et crée "l'Emirat islamique d'Afghanistan" dont il devient président. En 2001, suite à l'invasion de la coalition internationale, il est obligé d'entrer en clandestinité.

Déjà donné pour mort en 2011

Une information qu'il convient toutefois de prendre au conditionnel. Ce n'est en effet pas la première fois que celui dont la tête était mise à prix 10 millions de dollars par les américains est donné pour mort. En mai 2011, les services secrets affirmaient ainsi qu'il avait été tué au cours d'une opération menée par les forces pakistanaises. Une annonce qui avait été immédiatement démentie par les rebelles , sans que l'on puisse savoir qui des deux camps avait raison ou tort.

A LIRE AUSSI
>>
Les Talibans publient une biographie du Mollah Omar pour contrer Daesh
>>
Retrait d'Afghanistan : les quatre chiffres qui résument la présence militaire française

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter