Alexeï Navalny transféré à l'hôpital sur décision des autorités carcérales russes

La  colonie pénitentiaire n°2, située dans la périphérie de la ville de Pokrov, en Russie, le 1er mars 2021.

TRANSFERT - Tout en jugeant son état de santé "satisfaisant", les services carcéraux russes ont décidé lundi 19 avril de transférer l'opposant russe, en grève de la faim depuis environ trois semaines, vers un hôpital pour prisonniers.

Ces annonces interviennent alors que les partisans d'Alexeï Navalny ont estimé ce week-end qu'il risquait de mourir à tout moment. Les services carcéraux russes ont décidé, lundi 19 avril, de transférer vers un hôpital pour prisonniers l'opposant russe, en grève de la faim depuis environ trois semaines.

Toute l'info sur

Navalny-Poutine : le conflit sans fin

"Une commission de médecins [...] a décidé du transfert d'A. Navalny vers une unité hospitalière pour les condamnés qui se trouve sur le territoire de la colonie pénitentiaire n°3 de la région de Vladimir", a ainsi indiqué le service carcéral de cette région dans un communiqué.

En vidéo

La santé d'Alexei Navalny inquiète à travers le monde

Prescription d'une "thérapie vitaminée"

"L'état de santé de A. Navalny est jugé satisfaisant actuellement, il est ausculté quotidiennement par un médecin-thérapeute", a précisé la même source, ajoutant qu'"avec l'accord du patient, il lui a été prescrit une thérapie vitaminée".

L'état de santé de l'opposant, qui selon ses partisans risque de graves problèmes cardiaques et rénaux pouvant entraîner la mort, est d'autant plus inquiétant qu'il a survécu il y a moins d'un an à un empoisonnement par une substance neurotoxique. Alexeï Navalny, qui a annoncé avoir cessé de s'alimenter le 31 mars pour dénoncer son traitement en prison et notamment le fait qu'il ne soit pas traité pour de graves douleurs au dos, avait indiqué sur les réseaux sociaux qu'il ne consommait que de l'eau. Selon lui, il a par ailleurs été menacé d'être nourri de force, une option que s'autorisent les autorités russes en cas de refus de s'alimenter d'un prisonnier.

Lire aussi

Les Européens, "très inquiets" pour la santé de l'opposant russe, réclamaient qu'Alexeï Navalny soit hospitalisé. L'Allemagne et la France ont insisté elles sur un "traitement médical adéquat" par des médecins ayant "la confiance" d'Alexeï Navalny et réclamé sa libération immédiate. Washington a averti dimanche qu'il y aurait des "conséquences" pour Moscou si Alexeï Navalny mourait.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.