VIDÉO - Les Casques Blancs syriens s'excusent après un "Mannequin Challenge" douteux au milieu des décombres

BAD BUZZ - Les Casques Blancs syriens ont posté une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle on les voit réaliser un "Mannequin Challenge" au lieu de porter assistance à un blessé. Les secouristes ont été contraints de s'excuser face à la controverse.

Mettre en scène l'horreur pour mieux la dénoncer. C'est le pari auquel se sont livré les Casques Blancs syriens, ces secouristes qui viennent porter assistance aux habitants assiégés des zones tenues par les rebelles, à Alep en particulier. Pour représenter le drame qui se noue chaque jour en Syrie, ils ont mis au point une vidéo pour le moins inattendue de leur part : un "Mannequin Challenge", cette nouvelle mode des réseaux sociaux dont le principe est de rester immobile le plus longtemps possible. 

Mais la vidéo leur a valu de nombreuses critiques. Car sur les images, on voit deux secouristes se figer face à un blessé gisant sur le sol, au milieu des décombres.

"Erreur de jugement"

Le blessé délaissé quelques secondes durant par les Casques Blancs était en réalité un faux. Il n'empêche que l'initiative a été largement jugée malvenue dans un pays où une telle scène est quotidienne, notamment depuis que le régime syrien a lancé une offensive de grande envergure à Alep pour y déloger les rebelles. 


Mercredi 23 novembre, les Casques Blancs ont admis qu'il s'agissait d'une "erreur de jugement". Ils en ont également profité  pour s'expliquer : "Cette vidéo a été enregistrée par le média des Forces révolutionnaires syriennes avec des volontaires de la Défense civile syrienne (le nom officiel des Casques blancs, ndlr), qui souhaitaient mettre en parallèle l'horreur de la Syrie et le monde extérieur, en utilisant le phénomène viral du 'Mannequin Challenge', ont-ils expliqué dans un communiqué rapporté par la BBC. Nous présentons nos excuses au nom de tous les volontaires impliqués".

Par ailleurs, la vidéo controversée n'a pas manqué d'être récupérée par les partisans du régime syrien, qui ont accusé les Casques Blancs de mise en scène sur le terrain. 

Des accusations dont se défendent les secouristes. "Comme d'habitude, les médias du régime ont repris la vidéo, sortie de son contexte, et commencé à diffuser de fausses informations pour servir les intérêts du régime de Bachar al-Assad, qui tue des civils depuis presque six ans, accusant notre média de fabriquer de fausses vidéos d'opérations de secours", tonnent-ils. 


Désormais connus pour leurs actions humanitaires périlleuses, dans un pays où la guerre fait rage depuis bientôt six ans, les Casques Blancs ont longtemps été pressenti pour le Prix Nobel de la paix 2016. 

En vidéo

Prix Nobel de la paix : zoom sur les casques blancs

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le drame d'Alep

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter