Les deux autres soldats français touchés lors de l'explosion au Mali sont morts

Les deux autres soldats français touchés lors de l'explosion au Mali sont morts
International

CONFLIT - La veille, mardi 12 avril, un soldat français, membre du 511e régiment du train d'Auxonne, avait été tué au cours d'une opération dans le Nord du Mali par l'explosion d'une mine contre son véhicule blindé.

Ils sont morts "des suites de leurs blessures". Deux soldats français du 511ème régiment du train d’Auxonne sont décédés dans le nord du Mali après l'explosion mardi 12 avril d'une mine contre leur véhicule blindé, qui avait déjà causé la mort d'un soldat, a annoncé ce mercredi matin l'Elysée dans un communiqué.

Trois soldats décédés

"Le président de la République a appris avec une grande tristesse le décès de deux militaires (...) dans le cadre de l’opération Barkhane dont l’objet est la stabilité dans le Sahel et la lutte contre le terrorisme", écrit également la présidence de la République qui "salue avec émotion la mémoire de ces deux soldats français morts pour notre pays". Ces deux décès viennent s'ajouter ainsi au décès d'un premier homme du 511ème régiment du train d’Auxonne, la veille.

Comme nous vous l'expliquions, le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes qui ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée à l'initiative de la France en janvier 2013 et qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, impliquant des troupes de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma, déployée depuis juillet 2013).

EN SAVOIR + >>  Mali : un soldat français tué mardi dans l'explosion d'une mine

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent