Les deux lycéens toulousains partis faire le djihad arrêtés en Turquie

Les deux lycéens toulousains partis faire le djihad arrêtés en Turquie

International
DirectLCI
CONFLIT - Les des deux adolescents toulousains partis le 6 janvier pour s'engager aux côtés des combattants d'Al-Qaïda en Syrie ont été interpellés lundi en Turquie.

Ils étaient partis le 6 janvier, pour, selon plusieurs sources, "faire la guerre en Syrie". Les des deux adolescents toulousains activement recherchés depuis plusieurs semaines ont été retrouvés en Turquie, a-t-on appris lundi, alors que François Hollande se trouve à Ankara pour une visite de 48 heures .

L'un des deux jeunes, celui âgé de 15 ans, est rentré dimanche après-midi en France "avec son circuit familial". Le second, qui a 15 ans, devrait quant à lui prochainement prendre le chemin du retour. Son père est allé le chercher en Turquie. "C'est un miracle", a aussitôt réagi auprès de France 2 l'une des deux mères.

Les deux jeunes copains sont élèves en seconde générale au lycée des Arènes de Toulouse. Selon plusieurs témoignages, le plus jeune d'entre eux est un bon élève, délégué de classe. Le second a quant à lui été déscolarisé pendant un moment avant de revenir au lycée, dont il s'absentait souvent.

Lavage de cerveau sur Internet

Pour l'heure, on ignore dans quelles circonstances les jeunes ont été récupérés. Le 17 janvier, le plus jeune des deux avait contacté sa famille pour prévenir qu'il avait rejoint les combattants d'Al-Qaïda et qu'il ne donnerait "plus de nouvelles avant un mois s'il était encore en vie". Son père avait expliqué que son fils, qu'il a "toujours élevé dans les règles et le respect des autres", avait "subi un lavage de cerveau sur Internet depuis décembre". Plusieurs de ses camarades avaient abondé en ce sens, indiquant que le jeune homme était, depuis deux mois, devenu "plus renfermé, n'écoutant que de la musique religieuse, avec un discours politisé anti-américain et anti-juif".

Ce n'est pas la première affaire de ce type en France, y compris à Toulouse. Deux demi-frères, Jean-Daniel, 22 ans, et Nicolas, 30 ans, tous deux convertis à l’islam, s’étaient déjà engagés dans le djihad en Syrie. Le premier avait trouvé la mort en août dernier et l’aîné, Nicolas, est mort au combat au début du mois de janvier. Selon le ministère de l’Intérieur, près de deux-cents Français seraient actuellement engagés dans des groupes islamistes en Syrie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter