Les élections américaines en question(s) : mais qui dépense des sommes folles pour soutenir les candidats ?

Les élections américaines en question(s) : mais qui dépense des sommes folles pour soutenir les candidats ?

DirectLCI
EPISODE 5 - Lundi 1er février 2016, les électeurs de l’Iowa ouvriront le bal des primaires américaines, qui désigneront les deux candidats pour l’élection présidentielle. En attendant l'échéance, metronews vous propose de répondre chaque jour à une question sur l'histoire politique du pays. Aujourd’hui, zoom sur une tradition très américaine : ces quelques familles qui mettent la main au portefeuille pour soutenir les candidats.

Décrocher la Maison blanche serait-il une affaire de famille(s) ? Le sort de millions d’Américains ne se jouerait pas seulement dans les urnes, mais également dans le portefeuille des citoyens les plus fortunés du pays. Selon une enquête publiée en octobre par le New York Times, 158 familles ont en effet donné 176 millions de dollars aux différents candidats (15 républicains et 10 démocrates). Soit près de la moitié des fonds levés.

"Il s’agit essentiellement d’hommes blancs, riches, âgés, dans un pays porté par les jeunes, les femmes, où les électeurs noirs et afro-américains sont majoritaires", relève le quotidien, qui évoque "une classe à part, loin de la plupart des Américains, tout en étant géographiquement, socialement et économiquement proches les unes des autres". Une reproduction sociale savamment entretenue, puisque tout ce petit monde est composé de "partenaires" en affaires, qui "marient leurs enfants, et, à l’occasion, s’affrontent au poker".

Liens économiques et personnels

Principal bénéficiaire de ces grandes fortunes ? Sans surprise, le camp républicain, qui bénéficie du soutien de 138 familles, avec lesquelles il cultive des liens économiques et personnels. Mais aussi et surtout idéologique, puisque ces contributeurs multiplient les donations dans l’espoir qu’un jour, un président élu grâce à leur soin fasse sauter les verrous législatifs et réglementaires qui pourraient freiner leur business.

Si ces généreux donateurs voient dans ces dons un moyen de servir leurs intérêts, le système s’attire de nombreux détracteurs qui critiquent un affaiblissement démocratique. En particulier depuis 2011, année durant laquelle la Cour suprême des Etats-Unis a assoupli les règles de financement des partis politiques par les personnes privées. Auparavant, une personne privée pouvait verser au maximum 2.600 dollars lors de chaque campagne électorale. Conséquence : en 2012, les camps Obama et Romney se sont affrontés à coup de chéquiers, leur budget avoisinant 2,6 milliards de dollars.

Aussi considérables soient-elles, ces sommes n’en demeurent pas moins anecdotiques au regard de la fortune amassée par toutes ces familles. Prenons l’exemple de Kenneth C. Griffin, qui récolte... 68,5 millions de dollars par mois avec son hedge funds (fonds d’investissements). Au total, ce milliardaire a offert "seulement" 300.000 dollars à plusieurs candidats républicains. A titre de comparaison, cela équivaudrait à 21 dollars pour un foyer américain moyen...

NOS EPISODES PRECEDENTS
>> Les primaires, comment ça marche ?
>> 
Connaissez-vous ces dix anecdotes présidentielles ?
>> Qui sont les présidents sur le mont Rushmore et pourquoi eux ?
>> Pourquoi la Maison blanche est-elle blanche ?
>>  Pourquoi le bureau ovale est-il ovale ?
>> Qui sont les présidents sur les billets de banque et pourquoi eux ? >> C’est quoi le "Super Tuesday" ?
>> Le président US est-il toujours l'homme le plus puissant du monde ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter