Les États-Unis à court de ressources le 18 octobre si le plafond de la dette n'est pas relevé

Le Capitole où siègent les membres du Congrès, à Washington D.C., en mai 2020.

BUDGET - Si le plafond de la dette n'est pas relevé, le gouvernement ne pourra plus emprunter, payer ses factures, ni rémunérer les fonctionnaires. Une situation qui pourrait aussi avoir des conséquences sur les marchés financiers.

La ministre américaine des Finances a tiré la sonnette d'alarme. À partir du 18 octobre, "nous nous attendons à ce que le Trésor se retrouve avec des ressources très limitées qui s'épuiseraient rapidement" a prévenu Janet Yellen dans une lettre envoyée aux élus mardi. 

Cela signifie qu'à partir de cette date, les États-Unis auront épuisé toutes les mesures exceptionnelles pour financer le budget du pays si le plafond de la dette n'est pas relevé. Le gouvernement ne pourra donc plus emprunter, payer ses factures ou rémunérer les fonctionnaires. "Il n'est pas certain que nous puissions continuer à respecter tous les engagements de la nation", a écrit Janet Yellen. 

Des "perturbations importantes" à prévoir sur les marchés financiers

Le pays s'étant déjà retrouvé dans une situation similaire, "nous savons qu'attendre jusqu'à la dernière minute peut nuire gravement à la confiance des entreprises et des consommateurs, augmenter les coûts d'emprunt pour les contribuables et avoir un impact négatif sur la notation de crédit des États-Unis pour les années à venir", a rappelé la secrétaire au Trésor. Ainsi "des perturbations importantes sur les marchés financiers" pourraient se produire si le plafond de la dette n'est pas rapidement relevé ou suspendu.

Les démocrates ont pour l'instant associé la suspension du plafond de la dette à l'adoption du nouveau budget du gouvernement fédéral, que le Congrès a normalement jusqu'à jeudi soir, minuit, pour approuver s'il veut éviter que les fonds publics ne soient soudainement coupés. Mais les républicains s'opposent catégoriquement à la suspension du plafond de la dette, car cela reviendrait, disent-ils, à donner carte blanche à Joe Biden pour ses plans "irresponsables".  Un premier texte budgétaire a ainsi échoué au Sénat lundi soir faute de soutien républicain. 

Les États-Unis "pourraient faire défaut pour la première fois dans l'histoire"

Le scénario le plus probable est donc que les démocrates revoient leur copie en ôtant la suspension du plafond de la dette du projet de loi budgétaire, ce qui devrait permettre de réunir assez de voix pour approuver une extension du budget avant vendredi. Et qu'ils approuvent séparément, en comptant sur leurs seules voix, une suspension du plafond de la dette.

Lire aussi

"Il est impératif que le Congrès règle rapidement la limite de l'endettement. Si ce n'est pas le cas, l'Amérique va faire défaut pour la première fois dans l'histoire", a alerté Jane Yellen devant une commission bancaire du Sénat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.