Les Etats-Unis interdits aux musulmans : Trump et "l'exception" Sadiq Khan

Les Etats-Unis interdits aux musulmans : Trump et "l'exception" Sadiq Khan

WELCOME - En décembre dernier, le tonitruant milliardaire s'était prononcé en faveur d'une interdiction d'entrée sur le sol américain pour les musulmans. Six mois plus tard, l'arrivée au pouvoir à Londres de Sadiq Khan l'oblige à revoir ses plans...

"J'ai des amis musulmans, ce sont des gens très bien, mais ils savent qu'il y a un problème et on ne peut plus le tolérer." En décembre dernier, Donald Trump s'était offert ce qui restera sans doute comme la plus sulfureuse de ses sorties de campagne. Le milliardaire avait en effet souhaité interdire l'entrée sur le sol américain aux musulmans. Une mesure radicale - et islamophobe - qui s'appliquerait au désormais célèbre Sadiq Khan ?

Le nouveau maire de Londres, élu vendredi, est en effet un musulman d'origine pakistanaise. Une actualité sur laquelle le milliardaire a été invité à réagir ce mardi durant une interview. Interrogé par le New York Times , Donald Trump semble – ouf ! – "prêt à faire une exception". Avant d'ajouter : "Je suis très heureux de son élection... Je pense que c'est une très bonne chose et qu'il fera du bon travail."

EN SAVOIR + >>  Sadiq Khan, fils d'immigrés prolos et maire de Londres

"De nombreux musulmans sont favorables au djihad"

A l'heure où son investiture républicaine ne fait plus de doute, Donald Trump a visiblement décidé de mettre de l'eau dans son vin. Pourtant, le 7 décembre dernier, le milliardaire affirmait que "de nombreux musulmans sont favorables au djihad violent contre les Américains ou qu'ils préfèrent vivre en vertu de la charia (loi islamique) plutôt que de la Constitution américaine".

Une prise de position qui avait suscité une volée de bois vert : "Monsieur Trump, comme d'autres, entretient la haine et les amalgames : notre SEUL ennemi, c'est l'islamisme radical", avait réagi dans un tweet Manuel Valls. Le porte-parole de David Cameron avait de son côté assuré du "désaccord total" du Premier ministre britannique sur cette proposition qu'il jugeait "tout simplement mauvaise, inutile et de nature à semer la discorde".

EN SAVOIR + >>  Interdire aux musulmans d'entrer aux Etats-Unis : Donald Trump sans limite

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : les Bleus qualifiés pour les huitièmes de finale avant même d'affronter le Portugal

EN DIRECT - Euro : Suisse, Suède, Angleterre et République tchèque qualifiées pour les 8e de finale

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

VIDÉO - "Mon cœur battait la chamade !" : la voisine française du "Serpent" n’a rien oublié

Ce bateau conçu en France défie les lois de la physique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.